graphisme.design

Cycle de conférences, dirigé par Félix Müller, donnant la parole à des professionnels de qualité pour présenter leurs partis pris et leurs projets de design graphique et de typographie.

Thomas Huot-Marchand

| mercredi 8 décembre 2010 | 18h30 salle A1-172 | image

Depuis la fin de ses études aux beaux-arts de Besançon et de Madrid, puis à l’Atelier National de Recherche Typographique (ANRT), Thomas Huot-Marchand partage son temps entre l’enseignement, la création de caractères typographiques et le design graphique. Il enseigne à l’école des beaux-arts de Besançon et intervient régulièrement à l’école supérieure d’art et de design d’Amiens, notamment dans le cadre du post-diplôme «systèmes graphiques, typographie & langage», et anime souvent des workshops dans plusieurs écoles d’art en France. Lauréat du fonds d’incitation à la création (Fiacre) en 2003, il a également été pensionnaire à l’Académie de France à Rome – Villa Médicis en 2006-2007. Le Minuscule, un caractère qu’il a dessiné pour les très petits corps, a reçu le Certificate of Excellence in Type Design du Type Directors Club de New York dans le concours TDC2 2005. Erik Spiekermann a également élu le Minuscule comme «Favourite Font of 2007», et Paul Shaw comme l’une des «Ten Typefaces of the decade» dans Imprint. Son travail graphique s’appuie principalement sur des systèmes typographiques: la plupart de ces travaux de commandes sont l’occasion pour lui de développer de nouveaux alphabets, dont certains sont, ou seront, diffusés par le biais de sa fonderie, 256tm. Thomas Huot-Marchand à récemment rejoint l’Alliance Graphique Internationale.

Le 8 décembre, Thomas Huot-Marchand présentera quelques-uns de ses derniers travaux, et des alphabets inédits.

www.thomashuotmarchand.com
www.256tm.com

Pierre Charpin

| mercredi 10 novembre 2010 | 15h30 | salle A1-172 | image | vidéo

De la forme, des usages. Une exposition racontée.
Pierre Charpin est né en 1962. Artiste de formation, il se consacre au design depuis les années 90, à Ivry sur Seine. Carte Blanche VIA 1995, élu créateur de l’année 2005 au Salon du Meuble de Paris, il travaille le verre au CIRVA (1998/2001), la céramique au CRAFT (2003/2005), coopère avec Alessi, Danese, Ligne Roset, Manufacture Nationale de Sèvres, Pamar, Post Design, Tectona, Venini, Zanotta… Ses pièces font partie des collections du FNAC, du Centre Pompidou, du musée des Arts Décoratifs. Son travail de recherche, qui évalue les rapports art/design/langage, le conduit à la Design Gallery Milano et à la Galerie Kreo à Paris, avec des pièceséditées en série limitée, mais non pensées comme «design d’exception». En 2010 il conçoit les scénographies de «Mobiboom» au musée des Arts Décoratifs, et de la 3ème édition du Design Museum de la Triennale de Milan «Quali Cose Siamo».

www.pierrecharpin.com

Delo Lindo

| mercredi 5 mai 2010 | 15h30 | salle A1-172 | image | vidéo

Le quotidien, territoire de l’expérimentation
/ conférence de Laurent Matras

Fabien Cagani et Laurent Matras, nés en 1961, sont diplômés de l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Paris. Ils créent en 1985 l’agence Delo Lindo, «terriblement beau» en espagnol. Designers industriels inspirés par la banalité du quotidien, ils collaborent avec le groupe SEB, Grosfillex, Legrand, Ligne Roset, et réalisent des projets d’architecture intérieure et de scénographie : Musée des Arts Décoratifs, Villa Noailles, Centre Pompidou, etc. Ils sont lauréats de la Carte blanche VIA 1992 et de la bourse FIACRE 1994. Le travail de recherche qu’ils effectuent sur le banal, opération d’extrapolation ou de «subversion des images», toujours mené dans une visée industrielle, acte une sorte de sublimation de l’objet ordinaire.

www.delolindo.com

Jonathan Perez

| mercredi 7 avril 2010 | 18h30 | salle A1-172 | image

Jonathan Perez a créé en janvier 2008 la fonderie typographies.fr, et explore des horizons typographiques très divers : fontes latines et non-latines, écritures anciennes et langues vivantes, création et revival. La conférence s’attachera à présenter une démarche de travail et à questionner la création typographique contemporaine au travers d’une sélection de projets, entre édition scientifique, psychédélisme et graphisme contemporain.

Jonathan Perez a 25 ans, il est dessinateur de caractères et graphiste, titulaire du Diplôme des métiers d’art et du Diplôme supérieur d’art appliqués en Création Typographique de l’École Estienne (Paris). Parallèlement à son travail pour des clients tels que les éditions de l’Institut français d’archéologie orientale ou les éditions Zixbook, il est intervenu sous forme de cours ou conférence sur l’histoire de l’écriture et la typographie au CFA Com (Bagnolet), à l’Institut français d’archéologie orientale (Le Caire) ou au Festival des Arts Graphiques (Paris), entre autres. Il a effectué de nombreux séjours à l’étranger, notamment en Inde, au Népal et en Égypte où il a passé plusieurs mois. Il crée en 2008 la fonderie typographies.fr, récompensée par plusieurs prix internationaux. Il a reçu avec Laurent Bourcellier le Type Directors Club Certificate of Excellence in Type Design de New York pour son travail sur la fonte Copte Scripte.

Anette Lenz et Vincent Perrottet

| mercredi 24 mars 2010 | 18h30 | salle A1-172 | image

Le graphisme est un art vivant

Trop souvent, le graphisme est réduit à une fonction d’information visuelle des publics sur des événements ou des propositions sensés les concerner. Cette définition apparente à tort cette discipline à “faire de la publicité”. (ou la publicité)

Anette Lenz et Vincent Perrottet sont des créateurs dont le moyen d’expression est la conjugaison des formes graphiques.
Ils travaillent comme tout artiste… en résistance et dans la perspective de toucher l’autre à l’endroit de son intelligence et de sa sensibilité.
Leurs images accompagnent et mettent en formes les sujets que leur confient les commanditaires qui leur accordent leur confiance (et réciproquement) et ont une double fonction: informer et permettre de se réfléchir dans des formes originales.
L’ expression de l’art vivant (théâtre, danse, musique…) reste en France un espace de liberté visuelles qui permet d’inscrire
dans l’espace public de véritables créations graphiques.

Inga Sempe

| mercredi 24 mars 2010 | 15h30
salle A1-172 | image | vidéo

Apparente légèreté
Inga Sempé, diplômée de l’ENSCI en 1993, a travaillé avec Marc Newson et Andrée Putman avant de créer son propre studio en 2000 à Paris. Elle a été pensionnaire de la Villa Médicis en 2001 et en 2003 elle a reçu le Grand Prix du design de la Ville de Paris et présenté une exposition personnelle au musée des Arts Décoratifs. Elle collabore avec LucePlan, Ligne Roset, Cappellini, Edra, Moustache, David Design, Baccarat… Ses créations font partie des collections du Centre Pompidou et du Musée des arts décoratifs. Fraîcheur, sensibilité, humour, émanent naturellement de ses objets mais n’en donnent qu’une première apparence, comme son étagère «Brosse» ou ses lampes «Plissée»; cette façade légère dissimule ce que l’usage dévoile: la pertinence et la forte technicité de son travail.

accès

Département Arts Plastiques
Université Paris 8 – Bâtiment A
2 rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis
Métro: Saint-Denis – Université
maps