graphisme.design

Cycle de conférences, initié par Alain Cieutat et Félix Müller, donnant la parole à des professionnels de réputation autour des problématiques du design et de la typographie.

Ludovic Vallognes L'autobus impérial

| mercredi 6 avril 2016 | 18h30 | salle A1-172 | image

Design d’objet.
Diriger le public, l’attirer et le guider au sein de signalétiques circonscrites, contextuelles et sur mesure, en portant une grande attention au choix des matériaux.
Au sein de l’espace de visite (extérieur ou intérieur, public ou privé), la circulation des publics est primordiale. Dans le cas d’une orientation thématique, plusieurs grands axes de travail se dégagent : se repérer, attirer l’attention sans éclipser le lieu, informer sans saturer… Qu’il s’agisse de concevoir des parcours de visite, de les construire ou de les animer, le designer d’objet travaille avec le designer graphique.

Biographie
Depuis 1990, Ludovic Vallognes travaille en tant que concepteur signalétique sur de grands projets architecturaux. En 1997, il crée l’Autobus Impérial. Situé à Paris, cet atelier s’est spécialisé dans l’étude, la conception et la gestion de programmes de signalétique spécifique et ce, en partenariat avec des équipes de maîtrise d’œuvre architecturale ou graphique.

autobus-imperial.com

Building Paris

| mercredi 25 février 2015 | 18h30 | salle A1-172 | image

Après deux ans de travail commun, nous ferons le bilan, calmement, en se remémorant chaque moment.

Biographie
Après avoir obtenu notre diplôme, respectivement en 2003 et en 2004, à l’École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art (ENSAAMA) Olivier-de-Serres, nous travaillons dans différentes agences de design graphique, en France et en Angleterre.
En 2012 nous fondons Building Paris, un studio de communication et de design graphique sensible aux porosités entre les différents champs du design. Entourés d’un réseau de collaborateurs (graphistes, typographes, développeurs, photographes, designers, architectes), nous travaillons sur des projets d’édition, d’identité visuelle et d’exposition, aux sujets et aux échelles variés, où la contrainte (temporelle, économique, matérielle, etc.) est un élément moteur du processus créatif. Nous sommes animés par un souci du détail typographique et convaincus que le design doit avant tout se mettre au service d’un contenu, auquel nous sommes particulièrement attentifs.
Notre production, marquée par un goût prononcé pour l’évidence, veille à ne pas s’enfermer dans un style ou une mode et à s’adapter à chaque contexte. Comme le dit si bien Renaud Huberlant: «Générer du contenu ne peut se faire que si on comprend ce sur quoi on travaille. C’est une question de procédure, pas d’esthétique. Cela signifie : si les choses sont bien pensées, les formes seront bonnes.»
Dans la continuité de notre pratique du design graphique, nous enseignons depuis 2008 la communication à l’École d’architecture de la ville & des territoires à Marne-la-Vallée, pour laquelle nous concevons la revue Marnes, documents d’architecture. Nous sommes régulièrement invités à donner des workshops et des conférences et à participer à des jurys dans des écoles d’art et de design.

www.buildingparis.fr

Les Graphiquants

| 12 décembre 2012 | 18h30 | salle A1-172 | image

DANSE, danse
Cette année, l’atelier a été amené à travailler sur deux projets partageant un thème commun: la danse. D’un côté la 15éme Biennale de Danse de Lyon, populaire et hautement événementiel. De l’autre le Centre National Chorégraphique de Nancy, institution culturelle historique à la programmation exigeante.
Bien que chacune de ces danses se dessine en typographie, chacun de ces projets porte ses propres questions et nous amène à redéfinir nos images pour occuper des territoires quasi opposés.

Biographie
Les Graphiquants développent depuis 2008 un travail empreint de considérations tactiles, formaliste et poétique où l’abstraction géométrique et les jeux typographiques occupent une place récurrente.
«Il nous faut du vivant. Nous assemblons dans un cadre.
Nos polices sont des objets avant d’être des lettres. Nos photos sont des décors.»
Maxime Tétard et Romain Rachlin, les deux graphistes plasticiens qui assurent la direction artistique des Graphiquants depuis leur rencontre à l’ENSAD, ne refusent pas la communication, mais ils se méfient de la «com». Ils font la différence entre «dire» et «informer». Cyril Taïeb et François Dubois assurent quant à eux la coordination de tous les projets graphiques et web.
Dès 2009, ils sont repérés avec l’affiche Floating (réalisée avec François Kenesi). Commandée par Metrobus et diffusée sur le réseau SNCF et RATP, cette image occupe depuis les espaces publicitaires laissés vacants par la crise.
Au même moment le Familistère de Guise, développé depuis 2 ans en collaboration avec Sabie Rosant, est inaugurée. Le bâtiment réhabilité en musée expose la pensée utopiste de Jean-Batiste Godin et fait la part belle à la “data visualisation”.
Depuis, ils collaborent sur de nombreux projets d’éditions, des projets culturels et événementiels notamment avec le CNAP, le Centre Pompidou Paris et le Centre Pompidou Metz (signalétique des expositions Chefs d’oeuvre, Mondrian-De Stijl, Gerhard Richter), avec le ministère de la Culture (Journées européennes du patrimoine 2012), Sèvres, cité de la Céramique, ou la biennale de Danse de Lyon. Dernièrement, ils conçoivent la nouvelle maquette d’un numéro spécial de Elle Déco dédié aux nouvelles tendances: Elle Déco Lab.

www.les-graphiquants.fr

Toan Vu-Huu

| mercredi 23 mai 2012 | 18h30 | salle A1-172 | image

10 ans à Paris
Toan Vu-Huu est un graphiste allemand, il s’installe à Paris en 2002. Pour la conférence, il présentera son parcours professionnel et ses aventures dans la conception graphique et typographique.

Biographie
Toan Vu-Huu est graphiste indépendant et enseignant. Né en Allemagne, il vit et travaille à Paris. Après ses études en arts appliqués, il rejoint l’atelier Intégral Ruedi Baur et associés à Paris, au sein duquel il reste 5 ans. Il y prend en charge des projets tels que l’identité de l’aéroport de Cologne Bonn et de la Cinémathèque française.
En 2005, il crée son propre atelier avec l’envie de poursuivre une pratique pluridisciplinaire — identité visuelle, signalétique, scénographie, édition et nouveaux médias — et continue d’apporter un regard singulier sur le contenu, son sens, sa forme graphique et son expression typographique. 
Ses commanditaires sont principalement issus du domaine culturel: l’École Estienne, Sciences Po, la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, la Cité des Sciences,  le Familistère de Guise, le Centre d’art contemporain de Clichy ou encore la Galerie Joseph Tang. Son travail éditorial l’a amené à travailler pour des artistes contemporains comme Christian Boltanski, Sophie Calle, Alain Huck ou Walid Raad.
Son travail est régulièrement primé et exposé internationalement (Type directors club de Tokyo, Selected A, Biennale de Brno, Triennale de Trnava, Triennale de Toyama); et publié dans la presse et l’édition spécialisées (Étapes, Intramuros, Graphê, Graphic, Novum, Slanted, Gestalten).   
En 2006, il souhaite transmettre sa passion pour la typographie et commence donc à enseigner à l’École supérieure d’art et design d’Amiens, puis à l’École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris. Il est fréquemment invité à donner des conférences, animer des workshops ou à participer à des jury de diplômes en France et à l’étranger.
Depuis 2008, il réalise un nombre grandissant de projets avec son associé André Baldinger sous le nom de Baldinger•Vu-Huu.

www.toanvuhuu.com
www.baldingervuhuu.com

accès

Université Paris 8 – Bâtiment A
département Arts Plastiques
2 rue de la Liberté, 93 Saint-Denis
métro Saint-Denis – Université
maps Google