graphisme.design

Cycle de conférences proposé par le département Arts Plastiques de l’Université Paris 8, dirigé par Félix Müller, assisté par Jérémie Baboukhian.

Des personnalités du design graphique, de la typographie, de l’édition... dont le travail se fait remarquer y interviennent régulièrement pour présenter leurs projets et leurs partis pris.

Cette année encore, nous rendons visite aux conférencières et aux conférenciers dans leur studio et diffusons leurs interventions en direct sur Instagram. Ces livetalks sont archivés sur notre compte et peuvent être consultés à tout moment: @graphismepointdesign.
Suivez-nous!

Baldinger
•Vu-huu

Jeudi 3 mars 2022 | 19h00 | @graphismepointdesign | image

Multiples
Un voyage dans l’univers visuel et typographique du duo au travers d’une sélection de projets créés ces dernières années; une traversée des frontières qui se nourrit en permanence des sources et intérêts communs et individuels. La typographie et la création de caractères font intégralement partie de cette démarche. Du processus de la recherche à la création des propositions, un univers qui fait l’écriture de l’atelier.

baldinger•vu-huu est un atelier de conception graphique et typographique Suisse-Allemand fondé en 2008. André Baldinger et Toan Vu-Huu travaillent de manière pluridisciplinaire sur des domaines variés comme l’identité visuelle, l’édition, la signalétique, la muséographie, l’affiche et la création typographique pour des institutions culturelles et des clients privés.

Leurs travaux sont régulièrement publiés et exposés, en France comme à l’international. Ils ont été primés au concours des Plus beaux livres suisses 2012 pour l’ouvrage Atlas Mnémosyne de Aby Warburg et plusieurs fois sélectionnés aux Tokyo et New York Type Directors Club.
Ils sont représentés dans les collections de la Bnf, du CNAP, du Design Museum de Zürich et du Toyama Museum of modern Art (Japon).
André et Toan enseignent tous les deux à l’École supérieure des arts décoratifs de Paris. Ils sont membres de l’AGI – Alliance Graphique Internationale.

www.baldingervuhuu.com
instagram: @baldinger_vu_huu

Maximage

Jeudi 10 mars 2022 | 19h00 | @graphismepointdesign| image

Maximage présente plusieurs publications avec des interventions dans leur méthode de production, qui ont ensuite mené au projet de recherche Color Library (colorlibrary.ch), ainsi que la nouvelle platforme typographique Maxitype.com

Maximage est un studio de design composé par Daniel Haettenschwiller, David Keshavjee, Guy Meldem et Julien Tavelli, basé en Suisse et à Paris. Leur pratique porte un soin particulier à l’expérimentation technique à travers la remise en question de la technologie et des outils à leur disposition. Parallèlement à leur travail, Maximage proposent de nombreux workshops et conférences dans des universités internationales. Les membres du studio enseignent régulièrement à la HEAD-Genève, Université d’art et de design, à la Haute école des arts de Zurich | ZHDK, ainsi qu’à l’ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne, où ils ont mené un projet de recherche sur les technologies d’impression qui a abouti à la création de Colorlibrary.ch. Leur projet le plus récent prend la forme d’une fonderie de caractères, Maxitype.com, qui propose des fontes à la vente et sur mesure, avec un focus sur la recherche.
Les travaux de Maximage ont reçu plusieurs prix de l’Office suisse de la culture en reconnaissance de leur engagement dans le domaine. En 2020, le studio a été honoré du prix Jan Tschichold.

maximage.biz

Atelier AAAAA

Jeudi 10 février 2021 | 19h00 | @graphismepointdesign | image

1.
AAAAA c’est
5 lettres car on aime la typo
5 doigts parce qu’on s’en sert pour dessiner
la meilleure andouillette parce qu’on aime la bonne chère
le cri d’un groupe de rock dans la nuit

2.Sujet : FAIRE SIMPLE, C’EST COMPLIQUÉ ! Ou quand le texte et l’image ne font qu’un.

3.
L’Atelier AAAAA est un atelier de design graphique et d’illustration, formé en 2013 par le power duo Marie Sourd et Léopold Roux, dans l’amour du goût, de la couleur et des belles lettres.

Notre travail se distingue par une approche décomplexée du design. Nos visuels sont des créations à la fois accessibles et exigeantes où les mots et l’image ne font qu’un.

L’Atelier AAAAA est une créature en constante mutation, qui évolue au gré des projets, travaillant aussi bien dans le domaine de l’agriculture, la culture, la gastronomie, l’art, la musique ou l’industrie.

Quelques unes de nos collaborations récentes : Le Palais de Tokyo, Saudi Art Council, Le CNES, Terroirs d’Avenir, Fooding, Food Society, Grand Scène, Les éditions Hachette, Sciences PO, Flammarion, Le Ministère de la Culture, Croux records, et bien d’autres.

http://aaaaa-atelier.org
Instagram : @aaaaatelier

Élise Gay et Kévin Donnot

Jeudi 25 novembre 2021 | 19h00 | @graphismepointdesign | image

L’atelier de design graphique E+K — Élise Gay et Kévin Donnot est spécialisé dans les projets imprimés et/ou numériques intégrant, au besoin, des processus interactifs, algorithmiques ou génératifs à la conception graphique. Ils sont également cofondateurs et rédacteurs en chef de la revue Back Office.

www.e-k.fr
www.revue-backoffice.com
Instagram: @elisegay_kevindonnot

Arp is Arp

Jeudi 24 mars 2022 | 19h00 | @graphismepointdesign | image

Arp is Arp présentera des projets récents, tels qu’une identité visuelle pour une structure d’innovation qui agit contre la précarité énergétique dans l’habitat et le design d’une interface en réalité augmentée à l’usage de la recherche en médecine des hôpitaux de Paris. Il abordera la façon dont intuition, contraintes, affinités, désaccords, incertitudes, accidents et hasards façonnent le résultat d’une commande.

Après des études de philosophie à La Sorbonne, d’art à l’école des Beaux-Arts de Paris et de design graphique à l’école des Arts Décoratifs de Paris, Dimitri Charrel fonde le studio Arp is Arp en 2018.
Il répond principalement à des commandes de design graphique issues du champ culturel en accompagnant des laboratoires de recherche, des institutions, des associations, des artistes, des architectes et des designers dans le développement d’identités visuelles, d’éditions, de sites web et de signalétiques.

Sa pratique s’ancre de façon référencée dans l’histoire du design graphique, qu’il revisite ou déconstruit d’un projet à l’autre en jouant de la relation particulière entre média et médium.

instagram: @arp_is_arp

Christina Poth

jeudi 18 février 2021 | 19h00 | @graphismepointdesign | image

Développement d’un outil typographique adapté à l’apprentissage de la lecture et de l’écriture en maternelle. Projet de recherche en cours en collaboration avec les éditions MDI.

Designer et typographe franco-allemande, Christina Poth travaille dans les champs du design graphique et du dessin de caractères. Après ses études de design de communication en Allemagne, elle travaille plusieurs années au sein d’Intégral Ruedi Baur Paris, où elle réalise de nombreux projets de signalétique et d’identité visuelle. Ancienne chercheure à l’EnsadLab Type de l’École nationale supérieure des arts décoratifs Paris, elle porte un intérêt particulier à la mise en forme graphique et typographique, à des questions de visibilité et lisibilité de contenu dans des contextes divers. Une passion qu’elle partage aujourd’hui dans son enseignement (ESAD d’Amiens, ESAL Metz, actuellement ECV Paris). Cofondatrice de l’Atelier Valmy avec Aurélia Vuillermoz et Odile Chambaut, elle développe des dessins de caractères au sein de nombreux projets graphiques.

J’ai toujours aimé la danse. Quand la mise en mouvement et en rythme des corps s’amuse à jouer, à jongler entre équilibre, légèreté et rigueur. Quand un petit rien peut déclencher une tempête des sens autant qu’un incroyable sentiment de plénitude…
C’est animée de cet esprit que je suis constamment en quête de nouveautés et de rencontres. Que je suis venue en France à la recherche de nouveaux univers et de nouvelles manières de voir, de faire, de vivre. Et si je devais identifier un élément qui me permettrait singulièrement d’exprimer, même tout en discrétion, chacun de ces subtils jeux d’équilibre, ce serait la typographie, ce petit quelque chose subtil qui fixe dans une simple forme tant de sens.

https://atelier-valmy.com

Malte Martin

Jeudi 1er avril 2021 | 19h00 | @graphismepointdesign | image

Comment le design contribue à réinventer l’agora ?

Malte Martin est designer graphique et d’espace, scénographe urbain et plasticien. Né à Berlin il vit et travail à Paris. Son parcours transfrontalié et transdisciplinaire est jalonné par des influences multiples: il débute son parcours par une formation dans la lignée du «Bauhaus» à la Kunstakademie Stuttgart, avant d’intégrer les Beaux-Arts de Paris et entrer dans l’atelier Grapus.

Aujourd’hui, il poursuit son voyage dans le monde visuel avec son atelier graphique Écouter pour voir associé avec Vassilis Kalokyris et son laboratoire Agrafmobile, théâtre visuel itinérant pour investir l’espace urbain et les territoires du quotidien. Un espace d’expérimentation entre création visuelle et sonore, entre gestes et signes.

http://ecouter-pour-voir.net / https://www.agrafmobile.net

Thomas Bellegarde, Bureau DGC

jeudi 12 novembre 2020 | 19h00 | @graphismepointdesign | image

Sous le nom de Bureau DGC, studio fondé en 2016, Thomas Bellegarde se consacre principalement au design éditorial. Collaborant principalement avec des artistes ou des photographes, il travaille pour différents éditeurs européens. Sa pratique est caractérisée par une démarche d’abord rationnelle puis intuitive qui tend à produire une forme éditoriale et physique singulière résultant de la compréhension de la spécificité des enjeux du travail de l’artiste.

Le 12 novembre 2020, Thomas Bellegarde présentera trois livres de types différents. Il expliquera leurs phases de conception et de production pour mettre en évidence différents moments constitutifs de la recherche éditoriale qui varient, ou persistent, selon le livre.

Yoann De Roeck

jeudi 26 novembre 2020 | 19h00 | @graphismepointdesign | image

Graphiste à 20 ans,
Graphiste à 30 ans,
Graphiste à 40 ans,
mes tips pour durer dans
le métier.

D’abord formé à l’École Estienne en Arts et techniques de communication, Yoann De Roeck obtient en 2001 une place d’étudiant-chercheur à l’ANRT sous la direction de Peter Keller. Il séjourne ensuite un an à l’Académie de France à Rome – Villa Médicis pour développer un projet artistique avec l’écrivain Arno Bertina, le photographe Ludovic Michaux et le philosophe Bastien Gallet.
En 2005, Yoann De Roeck rejoint l’agence naissante Marge Design en qualité de directeur artistique. Le poste, occupé durant six ans, lui a permis d’acquérir un large savoir-faire en matière de pilotage de projets d’envergure sur les questions d’identité visuelle, de presse et de signalétique.
En parallèle de son activité, il a longtemps enseigné le design graphique en DNSEP à l’Ésad (Amiens) et est intervenu ponctuellement à Sciences Po. (Paris) et à l’université (master histoire de l’art, Sorbonne Abu Dhabi ; master de création littéraire, Paris VIII ; master édition, Paris-Nanterre).
Yoann De Roeck travaille aujourd’hui à son compte, enseigne le design éditorial print et digital en DSAA à Montreuil et prépare une de thèse de doctorat en épigraphie.

Camille Baudelaire

jeudi 10 décembre 2020 | 19h00 | @graphismepointdesign | image

L’atelier Baudelaire est un studio de recherche et de création qui relie le design graphique et le volume, les domaines de la culture et de l’innovation. Il accompagne les institutions, artistes et entreprises, dans la création d’identités, d’éditions, de signalétiques, d’objets, et d’espaces sur-mesure, dans un esprit collaboratif. L’atelier s’ancre dans la tradition du graphisme d’auteur en quête d’excellence et d’engagement, tout en proposant un modèle horizontal et novateur : il valorise le travail des femmes designers, encourage la porosité des pratiques, la création collective et le travail indépendant.

Donner du sens au design graphique : La responsabilité du graphiste dans la diffusion des messages / Quel modèle(s) économique(s) pour un design graphique éthique, inclusif, engagé ?

Dans un contexte de surabondance d’images et de réseaux sociaux, où chacun s’interroge sur le rôle de l’individu au sein d’une société vertueuse, il est plus que temps pour le.la designer graphique de questionner son métier et sa pratique. En tant qu’acteur.ice de la formalisation des messages qui façonnent notre désir et nos modes de consommation, il.elle est un.e artisan clé au service des nombreuses croyances collectives qui font aujourd’hui débat. Dans la continuité des désillusions sociétales, nous nous insurgeons régulièrement autour de différentes sujets éthique avec comme inquiétude sous-jacente : est-il encore possible de construire une société juste ? Comment faire pour transformer nos comportements nos modalités de vie dans cette optique ? Face à cette urgence existentielle, la forme que prendra la communication visuelle de demain constitue un réel enjeu et sera une condition fondamentale du changement, mettant plus que jamais le designer graphique au centre de cette responsabilité.
Traditionnellement cantonné à la sphère culturelle, le.la graphiste auteur.e, (se définissant comme le pendant “engagé” de tous les autres) représente une part infime des professionnels.lles du secteur. Par ailleurs, force est de constater qu’il.elle est aujourd’hui affaibli.e par l’austérité financière, rendant de plus en plus difficile l’application de conditions de travail acceptables au sein des studios culturels.
L’observation de ces phénomènes connexes ont conduit l’Atelier Baudelaire à interroger les possibilités pour le.la designer graphique de devenir un acteur.ice plus engagé.e de la société.

Comment prendre part à l’amélioration de nos environnement visuels et contribuer à la transmission de messages plus vertueux ? Comment conserver une pratique d’auteur.e exigeante dans un contexte où la commande culturelle s’appauvrit ? Quels sont les freins économiques et culturels que rencontrent les designers graphiques, ainsi que les directeurs.ices de studio ? Comment contourner ces problèmes qui nous poussent à entretenir des modalités de travail excluantes (salariat déguisé dans le secteur culturel, non parité). Comment imposer les conditions d’une pratique éthique ? Quels sont les leviers pédagogiques disponibles ? Camille Baudelaire proposera d’envisager collectivement différentes hypothèses de réponses à ces questions fondamentales.

Éloïsa Pérez

jeudi 20 février 2020 | 18h30 | salle A1-172 | image

Éloïsa Pérez est designer graphique et typographe indépendante, diplômée de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris et titulaire d’un master recherche de l’École des hautes études en sciences de l’information et de la communication (Celsa, Sorbonne Université). Elle conduit depuis octobre 2013 un projet à l’Atelier national de recherche typographique (Anrt, ENSAD Nancy) sur les pratiques d’écriture à l’école primaire et prépare une thèse de doctorat sur l’apport de la typographie dans le processus d’apprentissage de l’écriture en maternelle.

Cette conférence se structurera en deux parties, permettant ainsi d’aborder la pratique du design graphique dans un contexte professionnel et dans le cadre d’une recherche doctorale. La première partie se focalisera sur une sélection de projets de design éditorial issus de collaborations et de commandes. La deuxième traitera de la genèse de la recherche conduite à l’Anrt et au Celsa, résultant de réflexions sur le rôle du graphisme dans la transmission des savoirs amorcées à l’Ensad Paris. Des questions transversales jalonneront l’ensemble de la conférence, notamment sur l’image du texte, le sens formel et la matérialité des supports.

site web : www.eloisaperez.fr
instagram : @eloisaperez_

Pentagon

21 février 18h30 | salle A1-172 | image

Pentagon présentera une sélection de projets éditoriaux, en détaillant les différents processus de création, de la conception à la fabrication.
Ils évoqueront également les liens étroits et parfois invisibles qu’ils tissent entre design numérique et conception éditoriale.

Pentagon est un atelier de création graphique cofondé en 2010 par Vanessa Gœtz et Guillaume Allard.
L’atelier intervient dans tous les champs du design visuel, dans les domaines culturels, artistiques et institutionnels. Ils collaborent avec plusieurs maisons d’éditions et scénographes (la Fondation Cartier pour l’art contemporain, Chose Commune, Paris Musées, le ministère de la Culture et de la Communication, le Centre national des arts plastiques, Du&Ma scénographes ou encore Serge Noël & Philippe Portheault…)

Encore

jeudi 28 mars 18h30 | salle A1-172 | image

Après notre rencontre en 2005 au sein d’un autre studio et de notre collaboration sur le court-métrage Logorama (Oscar Best Animated Short Film 2010 ; César du Meilleur Court Métrage 2011), nous fondons en 2011 Encore, studio multidisciplinaire.

Le studio opère au croisement de la direction artistique, du graphisme, de la typographie et de la réalisation, dans des domaines aussi variés que l’urbanisme ou les jeux vidéos.
Nous présenterons une série de productions récentes, au travers desquelles nous aborderons notamment une thématique qui nous tient à cœur : l’identité visuelle.

Spassky Fischer

6 décembre | 18h30 | salle A1-172 | image

À partir d’une sélection de quatre ouvrages, Spassky Fischer propose d’aborder les différents aspects de leur production. De la création d’un livre d’art à la conception d’un rapport d’activité, le studio évoquera les singularités du design éditorial.

Basé à Paris, Spassky Fischer est un studio de design graphique fondé en 2014 par Hugo Anglade, Thomas Petitjean et Antoine Stevenot. Manon Bruet, graphiste, et Marion Bothorel, studio manager, rejoignent l’équipe par la suite.
Alliant design graphique, direction artistique et photographie, Spassky Fischer travaille principalement dans les champs artistique et culturel. Le studio est notamment en charge de la communication du MAC VAL (Musée d’art contemporain du Val-de-Marne) et, depuis 2016, de la communication du Mucem (Marseille). Leur production comprend de nombreux catalogues d’expositions — pour le Musée d’Art moderne de la ville de Paris, le Jeu de Paume, le Musée d’Orsay, les éditions Flammarion, ou encore Hatje Cantz — mais aussi des collaborations avec des plasticiens — Benoit Maire, Christophe Lemaitre, Natacha Nisic et, plus récemment, Eva Barto et Kader Attia.

Studio Kiösk

18 octobre 2018 | 18h30 | salle A1-172 | image

Kiösk est un studio de design graphique basé à Paris. Elsa Aupetit & Martin Plagnol sont diplômés de l’EnsAD en 2012. Ils fondent Kiösk en 2015 à l’occasion de leur entrée en résidence à Mains d’Œuvres (Saint-Ouen). Leur activité s’inscrit principalement dans le domaine culturel. Elsa Aupetit & Martin Plagnol ont parallèlement initié un projet de recherche autour des outils et des processus de production en design, qui est visible sur leur plateforme wiki, Wikikiösk, et qui constitue le prolongement de leur diplôme commun. Les deux membres du studio animent régulièrement des workshops et Elsa Aupetit enseigne le design graphique. Cette intervention sera l’occasion de faire un point sur la création du studio, ainsi que son évolution au cours de ses 3 premières années d’existence.

Vier5

20 mars 2018 | 18h30 | salle A1-172 | image

The work of Vier5 is based on a classical notion of design. Design as the possibility of drafting and creating new, forward-looking images in the field of visual communication. A further focus of our work lies on designing and applying new, up-to-date fonts. The work of Vier5 aims to prevent any visual empty phrases and to replace them with individual, creative statements, which were developed especially for the used medium and client.

Zoo, designers graphiques

Mardi 21 novembre 2017 | 18h30 | salle A1-172 | image

Zoo est un bureau de design graphique créé en 2013 par Baptiste de l’Espinay, Julie Galand et Valentine Thébaut, diplômés en 2012 des arts décos de Strasbourg et de l’Ensaama. La plupart des projets que nous concevons s’inscrivent dans les domaines de l’édition (Textuel, Le Chêne, Le Livre de Poche, éditions du Patrimoine, etc.), de l’architecture (MGAU, 2/3/4, Francis Soler, François Leclercq, etc.), de la culture (Centre Pompidou, Château de Versailles, Ministère de la Culture, CNAM, etc.) mais aussi dans le champ institutionnel (AP-HP, Conseil national de l’ordre des architectes, etc.) et commercial (LVMH, Havas, Publicis, etc.).

Nous avons une approche collective et relativement spontanée de notre discipline. Nous tenterons lors de cette conférence de présenter notre rapport au design à travers les expériences uniques de quelques commandes emblématiques, réalisées à des échelles variées et proposées par des commanditaires très différents

Ouf! L’atelier

12 décembre 2017 | 18h30 | salle A1-172 | image

Nous sommes ouf ! Nous pratiquons la transcription graphique, la mise en forme de substances éditoriales. Orienter la lecture, l’appréciation d’un contenu : voyages imprimés, plongées numériques. Partout. Convoquer le sensible. Il faut chuchoter. Ici ! C’est l’idée que l’on peut s’en faire…

Ouf ! L’atelier
Des amis qui ne se ressemblent pas et qui partagent leurs regards et leur expériences.
Benjamin Devy et Jules Philippe, graphistes indépendants, travaillent ensemble depuis plus de 5 ans sur des projets imprimés et numériques dans les champs culturels, institutionnels, industriels et associatifs.

Loran Stosskopf

| Mercredi 8 mars 2017 | 18h30 | Salle A 061 | image

biographie:
Loran Stosskopf, né en 1978, est diplômé de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris et a suivi une formation à la Cooper Union School of Art de New York. Après un passage à l’Atelier de création graphique, sa carrière a commencé au sein de l’agence de design Pentagram(Londres). Indépendant depuis 2002, il a travaillé sur des projets d’ampleur internationale dans les domaines de la presse, de l’art, de la mode et de l’architecture.

Il est aujourd’hui l’un 5 associés du studio international de graphisme Mucho.

Il compte, parmi ses projets, la conception graphique des guides urbains publiés par Phaidon(Wallpaper* City Guide), la direction artistique de Télérama ou la réalisation de catalogues d’expositions, d’affiches pour des institutions culturelles comme le Ministère de la Culture, le Frac île-de-France ou Paris Musées.
Il intervient régulièrement pour des workshops et des conférences et enseigne à l’ENSAD.

Son travail a été exposé entre autres au Festival international de l’Affiche et du Graphisme de Chaumont et à la Bibliothèque Nationale de France. Ses réalisations ont été primées au Concours des Plus Beaux Livres Français, au D&AD à Londres, ainsi qu’au Club des Directeurs artistiques français. Le travail de Loran Stosskopf a été présenté dans diverses publications dont Design Week (Royaume-Uni), Etapes (France), Wallpaper Magazine (Royaume-Uni), Gallery (Chine), The New York Times(USA).

Large Projects

| Mercredi 19 avril 2017 | 18h30 | salle A1-172 | image

À travers une sélection de projets récents menés par le studio, la présentation traitera des thèmes suivants: l’identité visuelle, le design éditorial, la typographie, la culture, le commerce et l’industrie.

Large Projects est un studio de design multidisciplinaire établi à Paris et dirigé par Emmanuel Besse et Léo Carbonnet.
Le studio place l’information au cœur des projets et privilégie un design franc et direct. Il utilise la typographie comme matière première et cherche des réponses appropriées pour communiquer de façon efficace.

Large Projects travaille auprès de clients comme Actes Sud, Trax Magazine, Lacoste ou encore le CNRS sur des projets de direction artistique, d’identité visuelle, de design graphique et typographique.

Les productions du studio ont été récemment exposées à la Biennale de Brno et à la Bibliothèque publique d’information au Centre Pompidou.

Emmanuel Besse et Léo Carbonnet portent aussi une grande attention aux dimensions théorique et pédagogique que suggèrent les disciplines du design: ils enseignent en école d’art et de design et animent régulièrement des workshops.

accès

Université Paris 8 – Bâtiment A
département Arts Plastiques
2 rue de la Liberté, 93 Saint-Denis
métro Saint-Denis – Université
maps Google