graphisme.design

Cycle de conférences, dirigé par Félix Müller, donnant la parole à des professionnels de qualité pour présenter leurs partis pris et leurs projets de design graphique et de typographie.

Zoo, designers graphiques

Mardi 21 novembre 2017 | 18h30 | salle A1-172

Ouf! L’atelier

12 décembre 2017 | 18h30 | salle A1-172

Loran Stosskopf

| Mercredi 8 mars 2017 | 18h30 | Salle A 061 | image

biographie:
Loran Stosskopf, né en 1978, est diplômé de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris et a suivi une formation à la Cooper Union School of Art de New York. Après un passage à l’Atelier de création graphique, sa carrière a commencé au sein de l’agence de design Pentagram(Londres). Indépendant depuis 2002, il a travaillé sur des projets d’ampleur internationale dans les domaines de la presse, de l’art, de la mode et de l’architecture.

Il est aujourd’hui l’un 5 associés du studio international de graphisme Mucho.

Il compte, parmi ses projets, la conception graphique des guides urbains publiés par Phaidon(Wallpaper* City Guide), la direction artistique de Télérama ou la réalisation de catalogues d’expositions, d’affiches pour des institutions culturelles comme le Ministère de la Culture, le Frac île-de-France ou Paris Musées.
Il intervient régulièrement pour des workshops et des conférences et enseigne à l’ENSAD.

Son travail a été exposé entre autres au Festival international de l’Affiche et du Graphisme de Chaumont et à la Bibliothèque Nationale de France. Ses réalisations ont été primées au Concours des Plus Beaux Livres Français, au D&AD à Londres, ainsi qu’au Club des Directeurs artistiques français. Le travail de Loran Stosskopf a été présenté dans diverses publications dont Design Week (Royaume-Uni), Etapes (France), Wallpaper Magazine (Royaume-Uni), Gallery (Chine), The New York Times(USA).

Large Projects

| Mercredi 19 avril 2017 | 18h30 | salle A1-172 | image

À travers une sélection de projets récents menés par le studio, la présentation traitera des thèmes suivants: l’identité visuelle, le design éditorial, la typographie, la culture, le commerce et l’industrie.

Large Projects est un studio de design multidisciplinaire établi à Paris et dirigé par Emmanuel Besse et Léo Carbonnet.
Le studio place l’information au cœur des projets et privilégie un design franc et direct. Il utilise la typographie comme matière première et cherche des réponses appropriées pour communiquer de façon efficace.

Large Projects travaille auprès de clients comme Actes Sud, Trax Magazine, Lacoste ou encore le CNRS sur des projets de direction artistique, d’identité visuelle, de design graphique et typographique.

Les productions du studio ont été récemment exposées à la Biennale de Brno et à la Bibliothèque publique d’information au Centre Pompidou.

Emmanuel Besse et Léo Carbonnet portent aussi une grande attention aux dimensions théorique et pédagogique que suggèrent les disciplines du design: ils enseignent en école d’art et de design et animent régulièrement des workshops.

Cléo Charuet aka Cleoburo

| mercredi 26 octobre 2016 | 18h30 | salle A1-172 | image

Design graphique

Cléo Charuet / Cleoburo – est directrice artistique, graphiste et réalisatrice indépendante.

De l’imprimé à l’animé, sa vision 360° lui permet d’aborder autant des identités de marque : Paris Photo notamment dont elle a conçu la  communication visuelle pour Paris et Los Angeles, Magnum Gallery ou Le Club des Directeurs Artistiques;
des campagnes publicitaires; des images de mode; des expositions/installations :
Eat, Print, Love pour les Designers Days 2013; Protest Books de Martin Parr ;
des livres Walk This Way de Sophie Bramly, Vu par David Lynch et Mutations édités par Steidl, Roger Vivier édité par Rizzoli;  des sites internet, des habillages pour la télévision et des films publicitaires.

Elle collabore avec Hermès, Chloé, Cartier, LVMH, LUMA Fondation, Arte, Orange…

Elle a conçu récemment le très remarqué et plébiscité relookage des produits Monoprix, projet qui rentrera prochainement dans les collections du Centre National des Arts Plastiques.

Une sélection de ses travaux a intégré la collection du Musée des Arts Décoratifs.

Typomorpho

| mercredi 12 octobre 2016 | 18h30 | salle A1-172 | image

Design graphique / Typographie / Dessin de caractère.

Perrine Saint Martin Designer graphique & dessinatrice de caractères, enseignante à l’École Supérieure d’Art des Pyrénées — Pau & François Chastanet Architecte DPLG & designer graphique, enseignant à l’Institut Supérieur des Arts de Toulouse — IsdaT, co-fondateurs de l’atelier TypoMorpho.

TypoMorpho est un atelier de conception graphique basé à Bordeaux composé d’un architecte, d’un designer graphique et d’un web designer. Quel que soit le support, cette équipe propose une méthodologie globale articulant architecture, objet et signe. Croisant typologie architecturale et morphologie urbaine, la «typomorpho» ou «morphotypo» est initialement un principe de lecture des formes d’organisation de l’espace, ouvert à l’étude de toute espèce de territoire aménagé par l’homme. L’intégration de cette approche dans le champ du design graphique permet de développer des réflexions à l’échelle du signe sur l’évolution de la communication visuelle en contexte urbain, entre palimpseste historique et suburbanisation actuelle: par extension la «typomorpho» comme étude des formes typographiques.

À partir notamment des projets signalétiques de l’aéroport low cost de Bordeaux et du Théâtre-Sénart / Scène Nationale, Perrine Saint Martin & François Chastanet reviendront sur les enjeux croisés entre architecture & dessin de signes et plus spécifiquement sur les problématiques de contextualisation. Ils présenteront également leur pratique en dessin de caractères qu’ils effectuent en parallèle du travail de commande, sur les sans sérifs de labeur et une réflexion sur les ductus contemporains.

Alexandre Dimos

| mercredi 23 mars 2016 | 18h30 | salle A1-172 | image

Biographie
Alexandre Dimos est designer graphique et éditeur. Il a cofondé le studio deValence en 2001 et la maison d’éditions B42 ainsi que la revue Back Cover en 2008 à Paris. À travers cette position, double, de concepteur et d’éditeur il tente de questionner les pratiques du design et de la création au regard de la société. Il est membre de l’AGI.

editions-b42.com
devalence.net

Julien Priez

| mercredi 4 novembre 2015 | 18h30 | salle A1-172 | image

Biographie
Julien Priez –né en 1986 à Montreuil– étudie le graphisme, la calligraphie & le design typographique entre 2004 et 2010 à Eugènie Cotton Montreuil puis à l’école Estienne Paris. Trois ans typographe freelance –chez l’atelier Pierre Di Sciullo, Chévara et Müesli–, deux ans salarié chez Fontyou. Sa première fonte –Le Mandinor– est publiée en juin 2014. Il travaille aujourd’hui en tant que @boogypaper –calligraphe, dessinateur de caractères, graphiste indépendant– et enseigne dans plusieurs écoles à Paris.

www.julienpriez.com

Sandrine Nugue

| mercredi 25 novembre 2015 | 18h30 | salle A1-172 | image

Biographie
Sandrine Nugue est née en 1985. Après un BTS à l’école Estienne, elle poursuit son cursus à l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg où elle se passionne pour les mécanismes de la lecture et conçoit un caractère pour une lecture rapide et intuitive des sous-titres de film. Elle décide de se spécialiser en création de caractères typographiques en rejoignant le post-diplôme «Typographie & Langage» à l’École supérieure d’art et de design d’Amiens où elle dessine le caractère Ganeau (une famille de latines en différents corps optiques). Elle est diplômée en février 2013 et, depuis cette date, elle collabore avec des créateurs de caractères et travaille en tant que designer graphique indépendante.

sandrinenugue.com

Building Paris

| mercredi 25 février 2015 | 18h30 | salle A1-172 | image

Après deux ans de travail commun, nous ferons le bilan, calmement, en se remémorant chaque moment.

Biographie
Après avoir obtenu notre diplôme, respectivement en 2003 et en 2004, à l’École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art (ENSAAMA) Olivier-de-Serres, nous travaillons dans différentes agences de design graphique, en France et en Angleterre.
En 2012 nous fondons Building Paris, un studio de communication et de design graphique sensible aux porosités entre les différents champs du design. Entourés d’un réseau de collaborateurs (graphistes, typographes, développeurs, photographes, designers, architectes), nous travaillons sur des projets d’édition, d’identité visuelle et d’exposition, aux sujets et aux échelles variés, où la contrainte (temporelle, économique, matérielle, etc.) est un élément moteur du processus créatif. Nous sommes animés par un souci du détail typographique et convaincus que le design doit avant tout se mettre au service d’un contenu, auquel nous sommes particulièrement attentifs.
Notre production, marquée par un goût prononcé pour l’évidence, veille à ne pas s’enfermer dans un style ou une mode et à s’adapter à chaque contexte. Comme le dit si bien Renaud Huberlant: «Générer du contenu ne peut se faire que si on comprend ce sur quoi on travaille. C’est une question de procédure, pas d’esthétique. Cela signifie : si les choses sont bien pensées, les formes seront bonnes.»
Dans la continuité de notre pratique du design graphique, nous enseignons depuis 2008 la communication à l’École d’architecture de la ville & des territoires à Marne-la-Vallée, pour laquelle nous concevons la revue Marnes, documents d’architecture. Nous sommes régulièrement invités à donner des workshops et des conférences et à participer à des jurys dans des écoles d’art et de design.

www.buildingparis.fr

Akatre

| mercredi 26 novembre 2014 | 18h30 | salle A1-172 | image

Au cours de la conférence, le studio Akatre présentera son travail en abordant différents domaines dans lesquels ils développent leurs créations, à travers la typographie, la photographie, le design graphique, la vidéo et les installations artistiques.

Biographie

Akatre crée de véritables univers ne manquant pas d’humour ou de malice, en détournant les objets du quotidien de leur fonction première pour en exploiter les qualités plastiques ou en jouant sur des sculptures dans lesquelles le corps devient le terrain de jeu de transformations multiformes.

Leurs travaux de design, de photographie ou de clips ont été exposés lors d’expositions collectives et personnelles comme au Bon Marché – Rive Gauche, au Palais des Arts de Marseille, à Chaumont pour le Festival international de l’affiche, à la Wanted Gallery, à Rennes pour “Libre Art Bitre”, et à Saint-Ouen pour une rétrospective (appelée «Atroa»). Akatre a également été exposé à la Gaîté lyrique, pour l’ouverture du lieu et pour la Nuit Blanche 2013, pour leurs vidéos accompagnant les musiciens Para One & Tacteel.

Leurs installations artistiques, elles, ont été présentées à la Fondation Vasarely et à Lizières («X100», «X400», «X500» pour l’exposition collective «Nature(s)»), au Museum of Destiny (Los Angeles), à la galerie Sometimestudio, et c’est à Mains d’Œuvres en 2012, qu’ils présentent une création in situ visuelle et sonore grandiose appelée «Entre chiens et loups». Le trio expose en ce moment et sera visible jusqu’en février 2015 au Musée des Arts Décoratifs, un installation impressionnante qui plonge le visiteur dans un univers sombre et étonnant.

Une monographie du studio, appelée “Zero to Five” retrace les 5 premières années de productions imprimées, photographiques et en volume du trio, l’ensemble y est classé par couleur sur 176 pages. Le livre est publié chez l’éditeur allemand Gestalten.

www.akatre.com

Helmo

| mercredi 14 mai 2014 | 18h30 | salle A1-172 | image

Variation, combinatoire, mutation, aléatoire…
« Notre penchant pour la variation n’est pas systématique […] . Mais dans certains cas – diffusion massive ou affichage de longue durée –,  […], il nous semble que la variation fonctionne un peu comme une reformulation successive du même propos, et ainsi lui confère un aspect plus équivoque, complexe, en mouvement… et donc plus vivant. La répétition dans l’affichage public, principalement occupé par les messages publicitaires, a quelque chose de mortifère, de mécanique, c’est une injonction permanente et invariable.
La question revient souvent avec certains de nos commanditaires : une seule affiche massivement diffusée n’est-elle pas plus «efficace» que plusieurs versions différentes dispatchées dans le même réseau ? La notion d’»efficacité» est en elle-même assez délicate : que s’agit-il de mesurer exactement dans le rapport d’un individu à une affiche ? Le nombre de secondes pendant lesquelles ses yeux rencontrent l’image ? La quantité d’informations qu’il en aura retenue (nom de l’évènement… dates… n° de téléphone…) ? Nous pensons plutôt qu’une affiche «efficace» est celle qui met l’esprit en mouvement, qui organise le monde dans une représentation singulière et un agencement inhabituel. La plupart de nos affiches sont complexes, elles proposent plusieurs niveaux de lecture possibles. C’est ce que nous cherchons, entre autres par le biais de la variation, et qui nous semble plus «efficace» qu’un matraquage qui fait le pari d’un individu ne répondant qu’au stimulus/réaction animal. […] »
(extrait de « Helmo, Design graphique, ping-pong et géologie » — Éditions UFR arts – Strasbourg.)

Biographie
Helmo est un duo de graphistes indépendants composé de Thomas Couderc et Clément Vauchez.
Ils se sont rencontrés en 1997, pendant leurs études à Besançon.
En 1999, ils s’installent à Paris, et poursuivent leur formation de manière différente : Clément étudie la typographie pendant 2 ans (DSAA typographie à l’école Estienne), puis travaille chez Gédéon (agence d’habillage télé). Thomas travaille en 2000 avec Malte Martin (travail d’image pour 2 théâtres), puis rejoint l’équipe d’H5 jusqu’en 2002, puis s’installe en tant que graphiste indépendant.
En 2003, avec Thomas Dimetto, ils fondent “la bonne merveille”, collectif-trio de design graphique. Le trio travaille à 6 mains pendant 4 ans, puis se sépare en 2007, dans le souci de préserver la liberté d’expression de chacun des membres.
Thomas Couderc et Clément Vauchez, fondent alors Helmo.
Ils travaillent dans le champ élargi du design graphique : création d’images, affiches, signalétique, typographie, design éditorial… Ils collaborent principalement avec des institutions culturelles et des festivals en France.
Helmo est installé à Montreuil, France.

www.helmo.fr

Anglade, Petitjean, Stevenot

| mercredi 18 décembre 2013 | 18h30 | salle A1-172

Hugo Anglade, Thomas Petitjean et Antoine Stevenot.

Après des études d’architecture et de communication visuelle, Thomas Petitjean s’installe en tant que designer graphique à Paris en 2005. Il fonde dès 2007 l’atelier Hey Ho. En 2011, il prend la direction artistique de Maquette & Mise en page. En septembre 2012, Hugo Anglade rejoint le studio après des études à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon. En avril 2013, Antoine Stevenot, diplômé des écoles Duperré et Estienne, intègre l’équipe.

La conférence sera l’occasion de présenter les derniers travaux conçus à l’atelier, les contextes dans lesquels ils sont nés et la nouvelle structure que s’apprête à fonder les trois designers. À travers cela, seront sûrement évoquées les limites d’un champ d’action et la difficulté de son décentrement.

www.maquetteetmiseenpage.fr

Frédéric Teschner

| mercredi 13 novembre 2013 | 18h30 | salle A1-172 | image

Design graphique de situation
Je proposerai dans cette conférence d’expliciter ma démarche et la position que je tente d’occuper dans le champ du graphisme.
La prise en compte du contexte (géographique, social et culturel) de chaque projet détermine mon positionnement en tant que graphiste dans le processus de travail et de création.
La qualité de la rencontre avec le commanditaire, l’écoute et l’attention portée aux contenus des projets sont en effet des points fondamentaux dans l’élaboration du projet graphique.
J’aborderai en particulier la façon dont l’expérimentation plastique touchant à la matérialité et à la texture des images et des documents – qu’ils soient imprimés ou numériques – sert de  fil conducteur dans le déploiement d’un langage visuel propre à ces différents projets, dans des domaines aussi variés que l’édition, la signalétique d’exposition ou l’identité visuelle.

Biographie
Né en 1972, diplômé de l’École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris en 1997, il ouvre son studio en 2002 et collabore avec des architectes (AAS, Paris/Berlin), des designers (François Azambourg, Pierre Charpin, David Dubois, Martin Szekely), de jeunes chorégraphes (Katalin Patkaï), des galeries (galerie In Situ, Galerie kreo, Galerie Vallois) et le Théâtre de Gennevilliers.
À partir de 2003, il conçoit les identités visuelles de plusieurs expositions pour le Centre Pompidou, le Mémorial de la Shoah à Paris, le MAC/VAL à Ivry-sur-Seine, le Musée d’art moderne de la Ville de Paris.
Il travaille également avec des centres d’art (villa Noailles, Cneai, DCA, Association de centres d’art contemporain) ou des institutions du ministère de la Culture et de la Communication telles que le CNAP (Centre national des arts plastiques) ou la DAP (Direction des arts plastiques).
En 2008, il a conçu l’affiche du Festival International de l’affiche et du graphisme de Chaumont 
et l’identité graphique de l’exposition La Force de l’art 02. 
Depuis 2008, il a collaboré avec le centre d’art de Chelles, Les Eglises, pour lequel il a conçu l’identité visuelle ainsi que les affiches et catalogues des expositions.
Plus récemment, en 2013, le centre d’art contemporain la Passerelle à Brest vient de lui confier la refonte de son identité visuelle et de son site internet.
Frédéric Teschner enseigne aujourd’hui le design graphique en master Espace-Communication à l’HEAD de Genève, ainsi qu’à L’Ecole nationale supérieure de création industrielle (Ensci) à Paris.
Membre de L’AGI (Alliance Graphic International) depuis 2010, son travail a été présenté dans plusieurs expositions collectives et a fait l’objet de trois expositions monographiques : à l’ESAD d’Amiens (2010), à la Bibliothèque universitaire du Havre dans le cadre d’« Une saison graphique » (2011) et à la Maison d’art Bernard Anthonioz à Nogent-sur-Marne sous le commissariat d’Etienne Bernard (2011).
En 2012, il a remporté le Premier Prix du Concours international du Festival de graphisme et de l’affiche de Chaumont.

www.fredericteschner.com

Les Graphiquants

| 12 décembre 2012 | 18h30 | salle A1-172 | image

DANSE, danse
Cette année, l’atelier a été amené à travailler sur deux projets partageant un thème commun: la danse. D’un côté la 15éme Biennale de Danse de Lyon, populaire et hautement événementiel. De l’autre le Centre National Chorégraphique de Nancy, institution culturelle historique à la programmation exigeante.
Bien que chacune de ces danses se dessine en typographie, chacun de ces projets porte ses propres questions et nous amène à redéfinir nos images pour occuper des territoires quasi opposés.

Biographie
Les Graphiquants développent depuis 2008 un travail empreint de considérations tactiles, formaliste et poétique où l’abstraction géométrique et les jeux typographiques occupent une place récurrente.
«Il nous faut du vivant. Nous assemblons dans un cadre.
Nos polices sont des objets avant d’être des lettres. Nos photos sont des décors.»
Maxime Tétard et Romain Rachlin, les deux graphistes plasticiens qui assurent la direction artistique des Graphiquants depuis leur rencontre à l’ENSAD, ne refusent pas la communication, mais ils se méfient de la «com». Ils font la différence entre «dire» et «informer». Cyril Taïeb et François Dubois assurent quant à eux la coordination de tous les projets graphiques et web.
Dès 2009, ils sont repérés avec l’affiche Floating (réalisée avec François Kenesi). Commandée par Metrobus et diffusée sur le réseau SNCF et RATP, cette image occupe depuis les espaces publicitaires laissés vacants par la crise.
Au même moment le Familistère de Guise, développé depuis 2 ans en collaboration avec Sabie Rosant, est inaugurée. Le bâtiment réhabilité en musée expose la pensée utopiste de Jean-Batiste Godin et fait la part belle à la “data visualisation”.
Depuis, ils collaborent sur de nombreux projets d’éditions, des projets culturels et événementiels notamment avec le CNAP, le Centre Pompidou Paris et le Centre Pompidou Metz (signalétique des expositions Chefs d’oeuvre, Mondrian-De Stijl, Gerhard Richter), avec le ministère de la Culture (Journées européennes du patrimoine 2012), Sèvres, cité de la Céramique, ou la biennale de Danse de Lyon. Dernièrement, ils conçoivent la nouvelle maquette d’un numéro spécial de Elle Déco dédié aux nouvelles tendances: Elle Déco Lab.

www.les-graphiquants.fr

Ypsilon Editeur

| 28 novembre 2012 | 18h30 | salle A1-172 | image

«Approchant d’un rite la composition typographique»
Intervention d’Isabella Checcaglini

Au commencement, le Coup de Dés, qui est la pierre angulaire des rapports entre littérature et typographie et des projets d’Ypsilon.
Deux questions me tiennent à cœur: qu’est-ce que la littérature apporte à la typographie ? Qu’est-ce que la typographie apporte à la littérature?
Il s’agit de se confronter aux liens invisibles et manifestes que les lettres entretiennent avec la lettre, la mise en page avec la page, la lisibilité avec la lecture, l’esthétique avec l’éthique.
Un travail d’équipe est indispensable: Sébastien Morlighem, historien de la typographie, & Pauline Nuñez, graphiste, partagent avec moi cette recherche de la pierre philosophale!

Biographie
Isabella Checcaglini est née en 1975 à Foligno (petite ville italienne où en 1472 la Divine Comédie fut imprimée pour la première fois), elle vit à Paris depuis 1994. Docteur ès lettres (avec une thèse sur Mallarmé), elle fonde Ypsilon Éditeur en 2007. Depuis elle se consacre jour et nuit au métier d’éditeur.

www.ypsilonediteur.com

Toan Vu-Huu

| mercredi 23 mai 2012 | 18h30 | salle A1-172 | image

10 ans à Paris
Toan Vu-Huu est un graphiste allemand, il s’installe à Paris en 2002. Pour la conférence, il présentera son parcours professionnel et ses aventures dans la conception graphique et typographique.

Biographie
Toan Vu-Huu est graphiste indépendant et enseignant. Né en Allemagne, il vit et travaille à Paris. Après ses études en arts appliqués, il rejoint l’atelier Intégral Ruedi Baur et associés à Paris, au sein duquel il reste 5 ans. Il y prend en charge des projets tels que l’identité de l’aéroport de Cologne Bonn et de la Cinémathèque française.
En 2005, il crée son propre atelier avec l’envie de poursuivre une pratique pluridisciplinaire — identité visuelle, signalétique, scénographie, édition et nouveaux médias — et continue d’apporter un regard singulier sur le contenu, son sens, sa forme graphique et son expression typographique. 
Ses commanditaires sont principalement issus du domaine culturel: l’École Estienne, Sciences Po, la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, la Cité des Sciences,  le Familistère de Guise, le Centre d’art contemporain de Clichy ou encore la Galerie Joseph Tang. Son travail éditorial l’a amené à travailler pour des artistes contemporains comme Christian Boltanski, Sophie Calle, Alain Huck ou Walid Raad.
Son travail est régulièrement primé et exposé internationalement (Type directors club de Tokyo, Selected A, Biennale de Brno, Triennale de Trnava, Triennale de Toyama); et publié dans la presse et l’édition spécialisées (Étapes, Intramuros, Graphê, Graphic, Novum, Slanted, Gestalten).   
En 2006, il souhaite transmettre sa passion pour la typographie et commence donc à enseigner à l’École supérieure d’art et design d’Amiens, puis à l’École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris. Il est fréquemment invité à donner des conférences, animer des workshops ou à participer à des jury de diplômes en France et à l’étranger.
Depuis 2008, il réalise un nombre grandissant de projets avec son associé André Baldinger sous le nom de Baldinger•Vu-Huu.

www.toanvuhuu.com
www.baldingervuhuu.com

Morgane Rébulard

| mercredi 9 mai 2012 | 18h30 | salle A1-172 | image

Graphiste et dessinatrice de caractères, elle est diplômée de l’École Estienne (DMA option Typographie – 2008) et de l’ÉSAD d’Amiens (DNSEP – 2010). Elle a été formée en dessin de caractères par Franck Jalleau à l’Imprimerie nationale (2007-2011) et participe depuis 2009 à un projet de recherche autour d’une graphie de la langue des signes (GestualScript). Après avoir travaillé pour divers studios de création, elle s’est associée a Colin Caradec pour créer The Shelf Company. Un atelier graphique/maison d’édition qui vient tout juste de sortir le premier numéro de The Shelf Journal, revue semestriel bilingue sur le design éditorial et le graphisme dans le livre.

D’objets noirs et de choses carrés.
La “bois sans soif”, la téméraire.
Elle est de nature studieuse, opiniâtre et méticuleuse.
Mais ne s’intéresse guère au cas de Madame Robert.

Du dessin de caractères à la création d’une revue.

www.theshelf.fr

accès

Université Paris 8 – Bâtiment A
département Arts Plastiques
2 rue de la Liberté, 93 Saint-Denis
métro Saint-Denis – Université
maps Google