graphisme.design

Cycle de conférences, dirigé par Félix Müller, donnant la parole à des professionnels de qualité pour présenter leurs partis pris et leurs projets de design graphique et de typographie.

Constance Guisset

| mercredi 4 décembre 2013 | 15h30 | salle A1-172 | image | vidéo

Design par Constance Guisset

Constance Guisset, née en 1976 à Paris, est diplômée de l’ESSEC et de Sciences Po. Elle passe une année à Tokyo en tant qu’assistante parlementaire, puis entre à l’ENSCI dont elle obtient le diplôme en 2007, et ouvre aussitôt son studio à Paris. Son champ d’action est vaste – design objet, mobilier, scénographie, commissariat d’exposition, réalisation vidéo -. Ses créations sont vivantes et poétiques, son style est aérien, onirique, et en même temps net, graphique, jouant entre traits et ligne, comme dans son étonnante lampe Vertigo. La reconnaissance est immédiate: Grand Prix du Design de la Ville de Paris en 2008, Prix du Public à la Design Parade de la Villa Noailles en 2009, titre de Designer de l’année au Salon Maison & Objets et Audi Talents Awards en 2010. C’est une scénographe très sollicitée; pour Le Funambule et Les Nuits d’Angelin Preljocaj, pour un concert de Laurent Garnier à la Salle Pleyel, ou pour l’exposition La Mécanique des Dessous au Musée des Arts Décoratifs. Constance Guisset réalise aussi des vidéos, pour ce même musée et pour la Biennale Internationale de Design de Saint-Etienne 2010. En 2012 une exposition monographique lui est consacrée au Centre d’art Contemporain du Pays de Mayenne.

www.constanceguisset.com

Cheick Diallo

| 27 mars 2013 | 15h30 | salle A1-172 | image | vidéo

Design: la rue comme laboratoire (du possible)
Né au Mali en 1960, architecte DPLG en 1991, Cheick Diallo s’oriente vers le mobilier et effectue de 1992 à 1994 un post-diplôme à l’ENSCI. Basé à Rouen il exerce en architecte free lance et mène simultanément des recherches en design. Il est lauréat en 1993 d’un concours du Musée des Arts Décoratifs pour la chaise «Rivale» et pour la lampe «Ifen», en 1996 du Prix Afrique en Créations avec l’ADA, Association des Designers Africains qu’il a créée et dont il est président. Il reçoit un prix à la Biennale de Saint-Etienne 2004. Cheick Diallo fait le postulat de réaliser ses créations dans les rues d’Afrique avec des artisans de différentes corporations qu’il met en symbiose. Il le fait dans une démarche économique de production, non folklorique, qui élargit la notion de design. Son travail est régulièrement primé et exposé. Il crée en 2005 le mobilier de l’exposition Africa Remix au Centre Pompidou, reçoit en 2006 et 2007 le 1er Prix du Salon international du design intérieur de Montréal, le SIDIM. En 2012 une importante exposition lui est consacrée au musée Mandet à Riom. Il crée pour l’événement la ligne «Mandé».

www.diallo-design.com

Cédric Ragot

| 13 mars 2013 | 15h30 | salle A1-172| image | vidéo

La matière nous ramène sur terre.
Né en 1973 à Dieppe, diplômé de l’ENSCI en 1999, il ouvre son studio à Montreuil en 2002. Porté par son goût pour la technique et le matériau il pénètre d’emblée le monde du design industriel, mais refuse de s’y laisser enfermer. Il se voit autant au service des objets du quotidien que de la création artistique ; il prône une transversalité où chaque nouveau projet peut se nourrir du précédent : bottes de moto Schott en plastique injecté, qui feront l’objet de trois brevets, téléphone mobile avec Alcatel, vase Ming revisité Fast en porcelaine chez Rosenthal, série limitée Marbre Poids Plume et lampe 13000 Volts pour la galerie Ymer & Malta. Cette non spécialisation revendiquée se retrouve dans la grande diversité de ses clients : Panasonic, Cappellini, Roche Bobois, Paco Rabanne, Krups, Lacie, Azzaro, Häagen-Dazs, Bitossi Ceramiche, Qui est Paul ?… Il a obtenu un label VIA 2006, un Good Design Award 2007, un Wallpaper Design Awards 2008, deux Reddot Design Award en 2009 et 2012. Certaines de ses créations ont été acquises par le Fonds National d’Art Contemporain.

www.cedricragot.com

Mathilde Bretillot

| mercredi 28 mars 2012 | 15h30 | salle A1-172 | image | vidéo

Design / Infiltration

Née à Paris en 1959, Mathilde Bretillot est diplômée de l’Ecole Camondo en 1984. Elle commence sa carrière à Milan avec Martine Bedin, et Michele de Lucchi dans le groupe Solid, la poursuit en 1988 à Londres avec Ross Lovegrove, intègre en 1991 l’agence de Philippe Starck, puis s’installe en indépendante en 1994. Elle fonde Mathilde Bretillot Créations en 2010. Créatrice plurielle et singulière qui met la dimension relationnelle au coeur de la production du design, elle crée aussi bien des bijoux pour Christofle, un lustre pour Baccarat, un restaurant à Séoul ou une scénographie au Musée des Beaux-Arts d’Angers. Mathilde Bretillot a été professeur et coordinatrice du design à l’ESAD de Reims de 1994 à 2006, et de 2006 à 2010 membre de la Mission des Métiers d’Art pour le Ministère de la Culture et de la Communication. Elle enseigne à l’Ecole Camondo et intervient à La Cambre à Bruxelles. Sa pertinente exposition «Objets siamois» en 2010 à la galerie Gilles Peyroulet a conforté sa place éminente dans le design hexagonal. Son mobilier «Parades», Aide à la Création VIA 2012, est exposé à la galerie du VIA.

www.mathildebretillot.com

Arik Levy

| mercredi 11 avril 2012 | 15h30 | salle A1-172 | image | vidéo

crédit photo: kleinefenn@ifrance.com

Ressentir avant de voir

«La création est un muscle incontrôlé» dit Arik Levy (1963)

Artiste, technicien, designer, photographe, réalisateur…les talents de Levy sont multiples et ses oeuvres sont exposées dans des galeries et des musées parmi les plus prestigieux au monde. D’abord connu pour ses projets dans le domaine du mobilier, ainsi que pour ses installations et à ses créations en série limitée, Levy estime, néanmoins, que «Ce qui compte au monde ce sont les personnes, non pas les tables ou les chaises.»

Originaire d’Israël et installé en Europe depuis 1988, Levy travaille actuellement à Paris avec son équipe de 20 designers et graphistes au sein de son studio Ldesign. Grâce à sa vision et à celle de son associé, Pippo Lionni, Ldesign s’occupe aussi bien de projets d’identité visuelle, signalétique et packaging, que de scénographies d’exposition et aménagements d’intérieur.
Après une formation initiale assez atypique – en Israël il partageait son temps entre le surf et son agence de design graphique – Arik continue ses études au Art Center Europe en Suisse où, en 1991, il obtient son diplôme en Design Industriel avec mention.
Il obtient son premier succès international en gagnant le concours Seiko Epson Inc., grâce auquel il fait son entrée sur la scène internationale en tant que designer «pensant».
Après une courte période au Japon, où il consolide ses idées en réalisant des produits et des pièces d’exposition, il rentre en Europe où il applique son talent au milieu de la danse contemporaine et de l’opéra en créant des scénographies originales.

La création de son agence en 1997 marque le retour d’Arik Levy à ses premières passions, l’art et le design industriel. Renommé pour son design de mobilier et luminaires dans le monde entier, Arik Levy a aussi créée une ligne de vêtements et accessoires high-tech pour des sociétés en Asie.

Arik Levy, qui se considère un créateur « qui ressent » continue d’avoir un impact substantiel sur notre milieu intérieur et extérieur, son oeuvre comptant sculptures publiques – tels le Rock, sa pièce-signature – et environnements à usage multiple.

«La vie est un système de signes et de symboles, – dit-il -, où rien n’est tel qu’il paraît»

www.ariklevy.fr

India Mahdavi

| mercredi 6 avril 2011 | 15h30 | salle A1-172 | image | vidéo

L’esprit des lieux
India Mahdavi est née à Téhéran, a vécu partout en Europe, aux Etats-Unis, a fait des études d’architecture à Paris et de design à New York. Elle se fixe à Paris où après une collaboration avec Christian Liaigre elle crée son agence en 1999. Elle est élue créatrice de l’année au Salon Maisons & Objets 2004, travaille avec Jonathan Morr, Vuitton, Joseph, Guerlain… Son éclectisme géoculturel transparaît dans ses créations: espaces conviviaux, tels le Dragon-i à Hong Kong et le Germain à Paris, ou les hôtels Condesa DF à Mexico et le Monte Carlo Beach; objets design, tel le créatif Plateau Télé conçu pour Bernardaud, voire même du mobilier subtilement réhabilité. Son style est à part: exubérant, irrévérencieux, faussement décoratif, et en même temps complexe et abouti; elle sait déjouer les codes usuels du design par une fantaisie structurée, sans jamais basculer dans le kitsch ni dénaturer les lieux pour lesquels elle compose ses élégantes figures.

www.india-mahdavi.com

Pierre Charpin

| mercredi 10 novembre 2010 | 15h30 | salle A1-172 | image | vidéo

De la forme, des usages. Une exposition racontée.
Pierre Charpin est né en 1962. Artiste de formation, il se consacre au design depuis les années 90, à Ivry sur Seine. Carte Blanche VIA 1995, élu créateur de l’année 2005 au Salon du Meuble de Paris, il travaille le verre au CIRVA (1998/2001), la céramique au CRAFT (2003/2005), coopère avec Alessi, Danese, Ligne Roset, Manufacture Nationale de Sèvres, Pamar, Post Design, Tectona, Venini, Zanotta… Ses pièces font partie des collections du FNAC, du Centre Pompidou, du musée des Arts Décoratifs. Son travail de recherche, qui évalue les rapports art/design/langage, le conduit à la Design Gallery Milano et à la Galerie Kreo à Paris, avec des pièceséditées en série limitée, mais non pensées comme «design d’exception». En 2010 il conçoit les scénographies de «Mobiboom» au musée des Arts Décoratifs, et de la 3ème édition du Design Museum de la Triennale de Milan «Quali Cose Siamo».

www.pierrecharpin.com

Inga Sempe

| mercredi 24 mars 2010 | 15h30
salle A1-172 | image | vidéo

Apparente légèreté
Inga Sempé, diplômée de l’ENSCI en 1993, a travaillé avec Marc Newson et Andrée Putman avant de créer son propre studio en 2000 à Paris. Elle a été pensionnaire de la Villa Médicis en 2001 et en 2003 elle a reçu le Grand Prix du design de la Ville de Paris et présenté une exposition personnelle au musée des Arts Décoratifs. Elle collabore avec LucePlan, Ligne Roset, Cappellini, Edra, Moustache, David Design, Baccarat… Ses créations font partie des collections du Centre Pompidou et du Musée des arts décoratifs. Fraîcheur, sensibilité, humour, émanent naturellement de ses objets mais n’en donnent qu’une première apparence, comme son étagère «Brosse» ou ses lampes «Plissée»; cette façade légère dissimule ce que l’usage dévoile: la pertinence et la forte technicité de son travail.

accès

Université Paris 8 – Bâtiment A
département Arts Plastiques
2 rue de la Liberté, 93 Saint-Denis
métro Saint-Denis – Université
maps Google