graphisme.design

Cycle de conférences, initié par Alain Cieutat et Félix Müller, donnant la parole à des professionnels de réputation autour des problématiques du design et de la typographie.

Fx Ballery

| Mercredi 16 novembre 2016 | 15h30 | salle A1-172 | image

Vers l’édition
FX Balléry est né à Lons-le-Saunier en 1977. Après un baccalauréat scientifique, il intègre l’ESAD de Reims. Il remporte une première fois en 1999 le concours «Jeunes Talents» du Comité Colbert en créant un compagnon de voyage pour Chanel, et débute sa collaboration avec les parfums Issey Miyake. Diplômé en 2000 il part en Angleterre, où il avait fait la rencontre de Ron Arad, pour suivre un master «product design» au Royal College of Art. Il y enrichit sa vision du design et remporte une deuxième fois le concours du Comité Colbert avec Hermès. Il collabore avec Yves Saint Laurent Beauté, Parfums Jean-Paul Gaultier, Pernod Ricard… De retour à Paris, il fonde en 2003 l’agence FX Balléry Design, dont l’activité de design produit et mobilier, merchandising et direction artistique, va s’élargir peu à peu vers l’édition. En 2010 il fonde les sociétés Arpel Lighting pour les luminaires Led, et Y’a Pas le Feu au Lac pour les objets en bois. Il affiche dans ce domaine une grande maîtrise, certainement liée à ses origines jurassiennes. FX Balléry est aussi membre fondateur de l’association Particule 14.

Alexandre Dimos

| mercredi 23 mars 2016 | 18h30 | salle A1-172 | image

Biographie
Alexandre Dimos est designer graphique et éditeur. Il a cofondé le studio deValence en 2001 et la maison d’éditions B42 ainsi que la revue Back Cover en 2008 à Paris. À travers cette position, double, de concepteur et d’éditeur il tente de questionner les pratiques du design et de la création au regard de la société. Il est membre de l’AGI.

editions-b42.com
devalence.net

Benjamin Graindorge

| mercredi 2 mars 2016 | 18h00 | salle A1-172

dessin, dessein, design
Né en 1980, Benjamin Graindorge est diplômé de l’ENSCI en 2006. Il obtient une aide à projet 2007 du VIA pour le luminaire Paysage domestique, est sélectionné deux années consécutives au festival Design Parade d’Hyères, et remporte le concours Cinna et l’award Design aux Audi Talents Awards 2008. Après
une résidence à la villa Kujoyama à Kyoto il revient en France
et collabore avec François Bauchet pour la scénographie
de la Biennale Internationale du Design de Saint-Etienne 2010. En 2011, il expose en solo à la galerie Ymer&Malta où il présente cinq objets sur le thème de la rêverie. Contemplatif, poétique, sensible… Benjamin Graindorge est tout cela, mais il sait aussi être un fin technicien que les grandes marques industrielles sollicitent : Ligne Roset, Artuce, ou Moustache. Son travail révèle la porosité qui s’installe entre design industriel, design
de galerie, et design d’édition. Il reçoit en 2015 un label VIA Programme Ameublement pour le projet Corpus. Son exposition monographique « Habiter » a actuellement lieu à la Galerie nationale de la tapisserie, à Beauvais.

www.benjamingraindorge.fr

Florence Doléac

| mercredi 16 décembre 2015 | 15h30 | salle A1-172 | image

«l’inutilité»
Florence Doléac, née en 1968 à Toulouse, est diplômée de l’ENSCI en 1994. En 1993 elle est membre puis co-fondatrice du brillant collectif Radi Designers, et part vivre trois ans à Vienne. Elle quitte le groupe en 2003 pour s’engager dans une voie plus personnelle et se construit bientôt une identité bien particulière, entre art contemporain et critique en acte du design. Portée par un imaginaire débordant elle déjoue joyeusement les codes usuels de l’exposition et de la production, questionne le geste et les postures, remet en cause les notions de fonction et d’utilité si chères au design. Ses créations laissent parfois l’utilisateur dans le flottement, ou dans l’embarras, comme avec ses poignées de porte molle, poil, crotte. Son travail est exposé dans les musées et les galeries: Aline Vidal, Jousse-Entreprise, Toolsgalerie, mais trouve sa véritable expression dans des installations accessibles au public, où l’on joue, dort, rit, respire… Florence Doléac reçoit diverses bourses de recherche: CRITT Chimie en 2005, AGORA en 2006, un Appel Spécifique du VIA en 2007 pour le projet Stimulisol. Elle enseigne à l’ENSAD et à l’ECAL.

www.doleac.net

Constance Guisset

| mercredi 4 décembre 2013 | 15h30 | salle A1-172 | image | vidéo

Design par Constance Guisset

Constance Guisset, née en 1976 à Paris, est diplômée de l’ESSEC et de Sciences Po. Elle passe une année à Tokyo en tant qu’assistante parlementaire, puis entre à l’ENSCI dont elle obtient le diplôme en 2007, et ouvre aussitôt son studio à Paris. Son champ d’action est vaste – design objet, mobilier, scénographie, commissariat d’exposition, réalisation vidéo -. Ses créations sont vivantes et poétiques, son style est aérien, onirique, et en même temps net, graphique, jouant entre traits et ligne, comme dans son étonnante lampe Vertigo. La reconnaissance est immédiate: Grand Prix du Design de la Ville de Paris en 2008, Prix du Public à la Design Parade de la Villa Noailles en 2009, titre de Designer de l’année au Salon Maison & Objets et Audi Talents Awards en 2010. C’est une scénographe très sollicitée; pour Le Funambule et Les Nuits d’Angelin Preljocaj, pour un concert de Laurent Garnier à la Salle Pleyel, ou pour l’exposition La Mécanique des Dessous au Musée des Arts Décoratifs. Constance Guisset réalise aussi des vidéos, pour ce même musée et pour la Biennale Internationale de Design de Saint-Etienne 2010. En 2012 une exposition monographique lui est consacrée au Centre d’art Contemporain du Pays de Mayenne.

www.constanceguisset.com

Loic Bigot

| mercredi 20 novembre 2013 | 15h30 | salle A1-172 | image

Directeur de la Tools Galerie

Une expérience de galeriste
Loïc Bigot vit à Paris où il dirige ToolsGalerie, une galerie spécialisée en design contemporain qu’il a créée en 2003. Il est titulaire d’une maîtrise de droit privé effectuée à Paris X et d’un DESS de fiscalité à Paris Panthéon Sorbonne. Il a exercé des fonctions de conseil juridique et d’avocat d’affaires, de responsable de la fiscalité et des investissements pour la BNP au Koweït, de responsable d’opérations à l’étranger pour Suez jusqu’en 2000. Grand voyageur, amateur d’objets qu’il collecte dans le monde entier, il est aussi passionné de design. Il décide de fonder une galerie orientée vers la création et la production. Il y expose et édite des designers talentueux de tous horizons, certains déjà reconnus, et d’autres qu’il fait connaître. Loïc Bigot est l’un de ces rares galeristes qui osent des choix risqués et bousculent les marges du design. En juin 2009 il a reçu le Prix Designer’s Days pour la promotion du design. À travers son expérience particulière de près de dix ans, Loïc Bigot abordera notamment les thématiques suivantes : galerie et design, fonctionnement d’une galerie de design, spécificités et enjeux d’une galerie, le marché du contemporain en galerie : son organisation, ses acteurs, sa visibilité, son poids économique.

www.toolsgalerie.com

Cheick Diallo

| 27 mars 2013 | 15h30 | salle A1-172 | image | vidéo

Design: la rue comme laboratoire (du possible)
Né au Mali en 1960, architecte DPLG en 1991, Cheick Diallo s’oriente vers le mobilier et effectue de 1992 à 1994 un post-diplôme à l’ENSCI. Basé à Rouen il exerce en architecte free lance et mène simultanément des recherches en design. Il est lauréat en 1993 d’un concours du Musée des Arts Décoratifs pour la chaise «Rivale» et pour la lampe «Ifen», en 1996 du Prix Afrique en Créations avec l’ADA, Association des Designers Africains qu’il a créée et dont il est président. Il reçoit un prix à la Biennale de Saint-Etienne 2004. Cheick Diallo fait le postulat de réaliser ses créations dans les rues d’Afrique avec des artisans de différentes corporations qu’il met en symbiose. Il le fait dans une démarche économique de production, non folklorique, qui élargit la notion de design. Son travail est régulièrement primé et exposé. Il crée en 2005 le mobilier de l’exposition Africa Remix au Centre Pompidou, reçoit en 2006 et 2007 le 1er Prix du Salon international du design intérieur de Montréal, le SIDIM. En 2012 une importante exposition lui est consacrée au musée Mandet à Riom. Il crée pour l’événement la ligne «Mandé».

www.diallo-design.com

Christophe Pillet

| 5 décembre 2012 | 18h30 | salle A1-172 | image | vidéo

Christophe Pillet présente son travail.
D’abord tenté par une carrière musicale, il est diplômé en 1985 de l’ENSAD de Nice, puis en 1986 de la Domus Academy de Milan où il a rejoint la grande famille du design italien. Il côtoie le groupe Memphis, assiste Martine Bedin, Michele de Lucchi. En 1988, revenu à Paris, il travaille avec Philippe Starck, et en 1991 xO édite son mobilier. Il crée sa propre structure en 1993 et se voit immédiatement élu Créateur de l’année. Le VIA lui décerne une Carte Blanche en 1994. Ces succès lui confèrent vite un statut international qui ne sera plus démenti. Son style clair, net et élégant, forgé à l’école italienne, s’affirme dans les nombreux champs qu’il exploite : mobilier, objet, architecture intérieure, scénographie, direction artistique. Sa production est imposante, il y a peu de grandes marques avec lesquelles il n’ait collaboré, de Cappellini à Lancel, de JC Decaux à Lacoste. Ses créations nous sont souvent familières, tel le fauteuil «Sunset», ou le «Y’s», et se sont installées avec évidence dans le paysage sans frontières du design.

www.christophepillet.com

Marie Christine Dorner

| 21 novembre 2012 | 15h30 | salle A1-172 | image | vidéo

«Matière Matters»
Marie Christine Dorner est diplômée de l’Ecole Camondo en 1984. Elle part vivre au Japon où elle rencontre l’éditeur Teruo Kurosaki, et produit en 1986 une collection de meubles pour «Idée». Installée à Paris, elle réalise en 1988 La Villa à Saint-Germain-des-Prés, premier hôtel parisien «design», en 1990 la tribune présidentielle du 14 juillet, toujours en fonction, et le restaurant de la Comédie Française, et conçoit en 1994 un important mobilier urbain à Nîmes. Elle a reçu en 1995 le Grand Prix du Design de la Ville de Paris. Marie Christine Dorner est aussi co-fondatrice du département Design de l’ESAD de Reims. Elle vit ensuite à Londres de 1996 à 2008, où son activité va se déployer: aménagements d’appartements privés, de bureaux, de boutiques, et de plusieurs ambassades de France. Elle enseigne au Royal College of Art et à Central Saint Martins. En 2004 sa collection «Une forme, One shape» est exposée en France et au Japon. Réinstallée à Paris, cette représentante perfectionniste de la «french touch», qui place toujours la matière et les savoir-faire d’exception au centre de son travail, poursuit ses collaborations: Baccarat, Bernardaud, Montis, Ligne Roset, Zeus… Marie Christine Dorner a été nommée en 2012 Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres.

www.dorner-design.com

Pierre Charpin

| mercredi 10 novembre 2010 | 15h30 | salle A1-172 | image | vidéo

De la forme, des usages. Une exposition racontée.
Pierre Charpin est né en 1962. Artiste de formation, il se consacre au design depuis les années 90, à Ivry sur Seine. Carte Blanche VIA 1995, élu créateur de l’année 2005 au Salon du Meuble de Paris, il travaille le verre au CIRVA (1998/2001), la céramique au CRAFT (2003/2005), coopère avec Alessi, Danese, Ligne Roset, Manufacture Nationale de Sèvres, Pamar, Post Design, Tectona, Venini, Zanotta… Ses pièces font partie des collections du FNAC, du Centre Pompidou, du musée des Arts Décoratifs. Son travail de recherche, qui évalue les rapports art/design/langage, le conduit à la Design Gallery Milano et à la Galerie Kreo à Paris, avec des pièceséditées en série limitée, mais non pensées comme «design d’exception». En 2010 il conçoit les scénographies de «Mobiboom» au musée des Arts Décoratifs, et de la 3ème édition du Design Museum de la Triennale de Milan «Quali Cose Siamo».

www.pierrecharpin.com

Patrick Jouin

| mercredi 18 novembre 2009
15h30 | salle A1-172 | images | vidéo
SOL19∏ThomasDuval-reducCM1

Talent et savoir technologique

Diplômé de l’ENSCI en 1992, le designer Patrick Jouin crée son agence en 1998, dans le XIe arrondissement parisien. Cette agence est devenue, au fil des projets – architecture intérieure, conception de produits et mobiliers, scénographie et architecture – une référence sur la scène internationale. Patrick Jouin s’y distingue par un style élégant et épuré, toujours au service du projet; la recherche perpétuelle d’un équilibre entre tradition et innovation le conduit à une production riche et captivante, honorée de nombreux prix.
Patrick Jouin expérimente avec bonheur les collaborations avec des créateurs de tous horizons. Sa rencontre déterminante avec le cuisinier Alain Ducasse est à l’origine de restaurants considérés parmi « les plus beaux du monde » : le Plaza Athénée (Paris), le 59 Poincaré (Paris), le Chlösterli-Spoon (Gstaad), le Spoon Byblos (Saint-Tropez), le Mix (Las Vegas).
Cassina, Alessi, Kartell, Ligne Roset éditent son mobilier.
Le goût de la technique et la grande attention qu’il y porte forment une des constantes de son travail. Il sait magnifier la matière — sous sa main, plastiques, cristal, faïence, aluminium, bois se prêtent aux plus étonnantes transformations — et exploiter les bouleversements que la technique peut produire dans la structure même de l’objet : en 2005, la série de chaises Solid en stéréolithographie révolutionne le design.
Patrick Jouin est aussi salué pour son talent à faire coexister fonctionnalité d’un objet, scénographie d’un espace, beauté de la ligne : élégance de la casserole PastaPot en collaboration avec Alain Ducasse pour Alessi, légèreté de la chaise Solid, féerie de l’aménagement des salons historiques de Van Cleef & Arpels, l’efficacité des stations du Vélib’ pour J-C Decaux…
Les projets en cours précisent son écriture en explorant de nouveaux domaines : aménagement du restaurant 58 Tour Eiffel (Patrick Jouin avait déjà réalisé le Jules Verne), scénographie de la Biennale de la photographie non occidentale pour le musée du quai Branly, design d’un showroom pour Silvera, etc.

Mathieu Lehanneur


| mercredi 11 mars 2009 | 15h30 | salle A1-172 | images | vidéo
DSC8165small-perso

Objets thérapeutiques et écosystème domestique

Né le 29-08-1974 à Rochefort. Mathieu Lehanneur vit et travaille à Paris. Il est diplômé de l’ENSCI-Les Ateliers (2001). Son projet de diplôme est une proposition de design galénique, ou comment concevoir des médicaments au regard des relations entre le patient et sa maladie. Il obtient la même année la bourse ANVAR.

Il fonde dès 2001 sa propre agence, qui travaille sur du design produit et du design d’exposition. Il obtient la Carte Blanche du VIA en 2006 et se voit décerner le Grand Prix de la Création de la Ville de Paris. Depuis 2004 il est également directeur du post-diplôme Design & Recherche à l’Ecole des Beaux-Arts de Saint-Etienne / Cité du design. Certaines de ses oeuvres font partie de la collection permanente du Museum of Modern Art de San Francisco et du Museum of Modern Art de New York. Son travail est régulièrement exposé en Europe et aux Etats-Unis. La prise en compte de l’habitat urbain comme microenvironnement et comme ecosystème ainsi que le raccourci bénéfique que Mathieu Lehanneur effectue entre le sensible et le scientifique semblent bien ouvrir une nouvelle voie au design.

Matali Crasset

| mercredi 7 janvier 2009 | 15h30 |
salle A1-172 | image | video
matalicrasset

matali crasset, née en 1965, est designer industriel de formation, diplômée des Ateliers – E.N.S.C.I. Après avoir fait ses premières expériences auprès de Denis Santachiara en Italie et Philippe Starck en France, elle crée son studio à Paris, dans une ancienne imprimerie réhabilitée au cœur de Belleville. C’est là, au milieu des enfants et des voisins, qu’elle conçoit ses projets.

Depuis les années 90 elle envisage son métier de designer de manière globale. Portant un regard à la fois expert et toujours neuf sur le monde, elle questionne l’évidence des codes pour mieux s’en affranchir. A l’image de son objet emblématique la colonne d’hospitalité « Quand Jim monte à Paris », c’est à partir d’une observation fine des usages qu’elle invente un autre rapport à l’espace et aux objets du quotidien. Ses propositions ne vont ainsi jamais dans le sens d’une simple amélioration de l’existant mais développent, sans brusquer, des typologies articulées autour de principes tels que la modularité, la réticularité… Son travail consiste à chercher de nouveaux principes organisateurs et à formuler de nouvelles logiques de vie. Elle définit cette recherche comme un accompagnement vers le contemporain.

matali crasset collabore avec des acteurs variés, aussi bien l’artisan curieux qu’un particulier en quête d’un nouveau scénario de vie, aussi bien l’industriel prêt à expérimenter que l’hôtelier qui souhaite développer un nouveau concept (Hi Hôtel à Nice), aussi bien la petite commune rurale qui veut valoriser son dynamisme culturel et social que le musée qui souhaite se métamorphoser (SM’s à s’Hertogenbosch aux Pays-Bas). Toujours en recherche de nouveaux territoires à explorer, elle collabore avec des univers éclectiques, de l’artisanat à la musique électronique, de l’industrie textile au commerce équitable, réalisant des projets de scénographie, de mobilier, d’architecture, de graphisme, des collaborations avec des artistes…

Conférences initiées par Alain Cieutat, en lien avec le cours Création et Ingénierie artistique.

Jean-Louis Frechin

| mercredi 3 décembre 2009 | 15h30 | salle A1-172
image | video
jean-louis-frechin

L’objet est l’interface

NoDesign.net | Jean-Louis Fréchin

Jean-Louis Fréchin est architecte et Designer ENSCI. En 1989, il rejoint un institut de recherche informatique à Lisbonne, L’INESC, où il découvre la fertilité du rapprochement du design et de l’informatique. De retour à Paris, il fonde une agence de design global qui réalise de nombreux projets industriels et culturels. En 1995, il rejoint l’éditeur Montparnasse Multimédia pour participer à l’aventure de la création de titres multimédia interactifs de qualité. La plupart de ses réalisations sont primées: «Les petits débrouillards», «La Terre merveilleuse», «L’épopée de l’aviation», «Le Louvre, Collections et palais» etc.

En 2001, il crée NoDesign, agence de design numérique spécialisée dans la conception et la recherche de produits et services innovant dans les domaines des technologies de l’information et des usages. Pionnier reconnu du design numérique, il conseille également des entreprises sur des problématiques d’innovation par le design. Jean louis Frechin est lauréat de la carte blanche du Via 2008.

Fondateur et directeur de projet de l’Atelier de design numérique de l’ENSCI/les Ateliers à Paris en 1998, il transmet son expérience, sa culture et la culture du «projet».

Jean-Louis Fréchin est engagé dans l’intégration du design à la recherche et au processus d’innovation. Il est co-fondateur d’un master 2 Recherche: Technologie – Usage – Innovations avec Télécom Paris Tech et Paris I Sorbonne.

accès

Université Paris 8 – Bâtiment A
département Arts Plastiques
2 rue de la Liberté, 93 Saint-Denis
métro Saint-Denis – Université
maps Google