graphisme.design

Cycle de conférences, initié par Alain Cieutat et Félix Müller, donnant la parole à des professionnels de réputation autour des problématiques du design et de la typographie.

Fx Ballery

| Mercredi 16 novembre 2016 | 15h30 | salle A1-172 | image

Vers l’édition
FX Balléry est né à Lons-le-Saunier en 1977. Après un baccalauréat scientifique, il intègre l’ESAD de Reims. Il remporte une première fois en 1999 le concours «Jeunes Talents» du Comité Colbert en créant un compagnon de voyage pour Chanel, et débute sa collaboration avec les parfums Issey Miyake. Diplômé en 2000 il part en Angleterre, où il avait fait la rencontre de Ron Arad, pour suivre un master «product design» au Royal College of Art. Il y enrichit sa vision du design et remporte une deuxième fois le concours du Comité Colbert avec Hermès. Il collabore avec Yves Saint Laurent Beauté, Parfums Jean-Paul Gaultier, Pernod Ricard… De retour à Paris, il fonde en 2003 l’agence FX Balléry Design, dont l’activité de design produit et mobilier, merchandising et direction artistique, va s’élargir peu à peu vers l’édition. En 2010 il fonde les sociétés Arpel Lighting pour les luminaires Led, et Y’a Pas le Feu au Lac pour les objets en bois. Il affiche dans ce domaine une grande maîtrise, certainement liée à ses origines jurassiennes. FX Balléry est aussi membre fondateur de l’association Particule 14.

Antoine Choumoff

| Mercredi 19 octobre 2016 | 15h30 | salle A1-172 | image

Humanitarian Design Bureau

un design humanitaire
Antoine Choumoff est né en 1968. Titulaire des Masters Commerce International à l’INALCO de Paris et Projets Internationaux à l’UPV de Montpellier, il travaille dès 1989 dans les relations et le commerce international. Après 20 ans d’expérience en tant que consultant international auprès de grands groupes français il décide de réunir les outils de la conception industrielle et l’approche sensible du designer pour développer le concept de design au service de l’innovation humanitaire. Admis à l’ENSCI pour y suivre un Master spécialisé Création et Technologie contemporaine, il obtient le diplôme en 2012 et crée Humanitarian Design Bureau, agence de design industriel et bureau d’étude proposant des produits et services pour l’humanitaire d’urgence et le développement. HDB milite pour une approche collaborative qui prend en compte les spécificités locales naturelles et culturelles, les acteurs locaux potentiels – industriels, artisans, décisionnaires régionaux ou nationaux – afin de pouvoir subvenir au plus vite et durablement aux besoins vitaux. HDB a de nombreux produits en cours de développement.

Octave de Gaulle

| mercredi 16 mars 2016 | 15h30 | salle A1-172 | image

Habiter l’Espace.
Né en 1987, Octave de Gaulle intègre en 2007 l’ENSCI et poursuit ses études au Politecnico de Milan et à la Köln International School of Design. En 2013, il développe le projet ‘Distiller One’ et obtient son diplôme avec les félicitations du jury. Fasciné par l’Espace comme champ de création industrielle et lieu de tous les possibles, il s’y investit totalement et relève ce défi de designer: balayer les certitudes sur les formes, repenser les plus évidents critères d’usage jusqu’aux plus petits détails d’ergonomie pour, en état d’apesanteur, rester immobile, contenir, éclairer, empiler… Questionné par la convivialité à bord, il imagine l’objet le plus emblématique qui soit pour partager le plaisir: un verre et une bouteille de vin. En 2014, le Musée des Arts Décoratifs et du Design de Bordeaux (MAAD) décide de le soutenir et lui propose une exposition, «Civiliser le design», qui a lieu en ce moment. Octave de Gaulle est actuellement en résidence artistique à l’Observatoire de l’Espace-CNES (Centre national d’études spatiales), et il vient de créer son agence de conception d’objets spatiaux.

Civiliser l’Espace (MADD)

Benjamin Graindorge

| mercredi 2 mars 2016 | 18h00 | salle A1-172

dessin, dessein, design
Né en 1980, Benjamin Graindorge est diplômé de l’ENSCI en 2006. Il obtient une aide à projet 2007 du VIA pour le luminaire Paysage domestique, est sélectionné deux années consécutives au festival Design Parade d’Hyères, et remporte le concours Cinna et l’award Design aux Audi Talents Awards 2008. Après
une résidence à la villa Kujoyama à Kyoto il revient en France
et collabore avec François Bauchet pour la scénographie
de la Biennale Internationale du Design de Saint-Etienne 2010. En 2011, il expose en solo à la galerie Ymer&Malta où il présente cinq objets sur le thème de la rêverie. Contemplatif, poétique, sensible… Benjamin Graindorge est tout cela, mais il sait aussi être un fin technicien que les grandes marques industrielles sollicitent : Ligne Roset, Artuce, ou Moustache. Son travail révèle la porosité qui s’installe entre design industriel, design
de galerie, et design d’édition. Il reçoit en 2015 un label VIA Programme Ameublement pour le projet Corpus. Son exposition monographique « Habiter » a actuellement lieu à la Galerie nationale de la tapisserie, à Beauvais.

www.benjamingraindorge.fr

François Azambourg

| mercredi 18 mars 2015 | 15h30 | salle A1-172 | image

«Expérimental»
François Azambourg est né en 1963. En 1987 il est diplômé de l’ENSAAMA où, encore étudiant, il conçoit un saxophone. Il est lauréat de la Villa Médicis hors les murs en 2003, Grand Prix du Design de la Ville de Paris 2004, Créateur de l’année 2009 au Salon du Meuble. Ses travaux sont souvent exposés au VIA, dont il a obtenu une carte blanche en 2005. Il collabore depuis 2002 avec la Galerie Kréo, est édité par Cappelini, Hermès, Ligne Roset, Cinna, Moustache, Domeau & Péres, Poltrona Frau… En 2012 la Villa Noailles lui consacre une importante exposition rétrospective. Il entreprend en 2014 un projet d’autoédition d’objets, présenté lors de la Paris Design Week, qui rend compte de sa démarche: recherche expérimentale assortie à un procédé de fabrication – ce qui a conduit à des dépôts de brevets, minimalisation du matériau, clarté de l’objet souvent poussée jusqu’à la transparence, aspect décoratif et poétique découlant directement du process, économie de moyens systématique. Cette démarche radicale inscrit aussi François Azambourg dans les prémices de la nouvelle économie qui émerge.

www.azambourg.com

Noé Duchaufour-Lawrance

| mercredi 17 décembre 2014 | 15h30 | salle A1-172 | image

«La notion du vivant»
Noé Duchaufour-Lawrance, né en 1974 en Lozère, est sculpteur sur métal, formé à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués, et designer diplômé des Arts Décoratifs de Paris en 1997, section Mobilier. Il ouvre son studio en 2000. Il est lancé en 2003 en obtenant le prix «Best Design» de Time Out pour le restaurant Sketch à Londres. Son vœu est de créer un lien primaire, affectif, entre soi, l’objet et l’espace. Son écriture plastique évoque le floral et l’Art Nouveau mais relève plus de la ramification arborescente ou de la structure osseuse: «la courbe et la droite, pas la forme molle», dit-il. De par leur technique ses créations sont parfois élitistes, tendant vers la série limitée et la galerie, telle la galerie BSL qu’il a lui-même réalisée, entièrement en Corian. Partagé entre le désir de l’œuvre d’art et la volonté de faire de l’utile, il remet en évidence cette question-clé du design. Noé Duchaufour-Lawrance collabore avec Baccarat, Bernhardt Design, Cinna, Ceccotti, Zanotta, et réalise de nombreux restaurants, des salons Air France. Il a été nommé Designer de l’Année 2007 au salon Maison & Objet, et « Best designer » 2012 par le magazine GQ.

www.noeduchaufourlawrance.com

Normal Studio

| mercredi 7 décembre 2011 | 15h30 | salle A1-172 | image | vidéo

— intervention de Jean-François Dingjian et Eloi Chafaï —

Jean-François Dingjian est né en 1966. Diplômé des Beaux-Arts de Saint-Etienne en 1993 il cofonde la revue Azimuts. En 1996 il est lauréat de la Bourse Agora et en 1999 du Grand Prix de la Création de la Ville de Paris. En 2000, la galerie Kreo lui consacre une exposition avec Sylvie Fillère pour la collection de mobilier «Kid’s Kreo». Il réalise des scénographies d’exposition, «l’Homme Paré» au Musée de la Mode et du Textile en 2005, développe pour le CRAFT en 2006 «Paysage de Table» . 
Eloi Chafaï, né en 1979, est issu du milieu de l’art urbain et du graffiti. Il intègre L’ENSCI, dont il sort diplômé en 2006, et reçoit aussitôt le Grand Prix Design Parade 1 à la Villa Noailles. D’abord étudiant, puis assistant de Jean-François Dingjian, qui est directeur de projets à l’ENSCI, il crée avec lui Normal Studio en 2006. Cette agence de création industrielle, au style dépouillé et précis, obtient une aide à projet VIA en 2007 et est exposée en 2010 au Musée des Arts Décoratifs. Elle se distingue par un usage sophistiqué de technologies et de matériaux basiques qui saura séduire aussi bien Tolix, Ligne Roset, Eno que des galeries, Ymer&Malta ou ToolsGalerie.

www.normalstudio.fr

Laurent Massaloux

| mercredi 23 novembre 2011 | 15h30 | salle A1-172 | image | vidéo
radi designers

Objets de croisement
Né en 1968, Laurent Massaloux est diplômé de l’ENSCI en 1991. Il co-fonde RADI DESIGNERS en 1992 avec Claudio Colucci, Florence Doléac, Olivier Sidet et Robert Stadler, collectif dissous en 2009. Depuis 2000 il développe en solo un ensemble de projets de recherche, sous forme de prototypes ou d’éditions limitées, dans des domaines les plus variés. A ce titre il participe à de multiples expositions en France et à l’étranger. Certaines de ses créations font partie des collections du FNAC et du MUDAM. Il est représenté par ToolsGalerie à Paris, et enseigne depuis 2001 en tant que directeur de l’atelier de projet «Expérimentations domestiquées» à l’ENSCI. Dans ses dernières créations il croise avec esprit les techniques artisanales et les techniques les plus avancées, comme le «design génératif». Toujours dans une veine expérimentale, entre sciences et art contemporain, Laurent Massaloux montre que le design peut être intellectualisé tout en restant accessible et attrayant.

www.massaloux.net

Jean-Marie Massaud

| mercredi 19 janvier 2011 | 15h30 | salle A1-172 | image | vidéo

design/synthèse créative/désirs et responsabilités
Jean-Marie Massaud, né en 1966, est diplômé de l’ENSCI en 1990. Après une association féconde avec Marc Berthier, il crée en 1996 son propre studio de design et en 2000, pour l’architecture, le Studio Massaud avec Daniel Pouzet. Il obtient la Carte Blanche VIA 1995, expose en 1999 au Musée des Arts Décoratifs, en 2005 à Tokyo, en 2007 au VIA à Paris. Il est élu créateur de l’année au Salon du Meuble 2007 et au Salon Now ! Design à vivre 2009, et Etoile de l’Observeur du Design 2011. Il coopère avec les plus grandes marques, est présent dans les plus grands musées… Désirs et responsabilité, sont des mots-clés pour l’inventeur engagé qu’il veut être. Il a une perception environnementaliste et propose une vision élargie du design et de l’économie ; cela lui permet de passer de l’objet à de grands projets comme le Volcano Stadium de Guadalajara au Mexique ou l’étonnant hôtel volant Manned Cloud. Cela fait aussi de Jean-Marie Massaud un designer capable de porter le design à l’échelle macroscopique.

www.massaud.com

5.5 Designers

|
mercredi 6 novembre 2009 | 15h30 | salle A1-172 | images | video
assise

Le rôle du designer

5.5 designers est un cabinet de recherche et de consultation en design créé en août 2003 par Vincent Baranger, Jean-Sébastien Blanc, Anthony Lebossé, et Claire Renard. Les 4 designers se sont rencontrés durant leurs études à l’école Nationale supérieure d’Arts Appliquée et de Métier d’Art (ENSAAMA) à Paris. Leur premier projet «Réanim» qui a donné naissance à la médecine des objets marque le début de leur ascension dans le monde du design. Aujourd’hui ils vivent et travaillent à Paris et multiplient les collaborations avec les grandes marques.

Cette nouvelle génération du design français s’impose petit à petit sur la scène internationale avec un design engagé et optimiste. Pour les 5.5 designers, le design industriel n’est pas assez considéré au sein des politiques d’entreprises. Il est pourtant l’outil clé du renouveau nécessaire dans ce contexte de chaos sociétal. Le système qui a donné naissance à une société de gaspillage, de crise écologique et financière n’est plus viable et la fin de ce cycle est annoncée. Les nouveaux enjeux sont aujourd’hui connus, il ne reste plus qu’à définir les bases de ce changement qui demande de réinventer notre façon de consommer, de produire et par conséquent de concevoir. Dans ce grand chantier intergénérationnel, pour lequel les 5.5 designers veulent jouer un rôle, la créativité doit être au cœur de tous les programmes au détriment de l’aspect purement mercantile et consumériste, qui a atteint ses limites. Depuis 2003, les 5.5 designers s’efforcent de remettre en question leur statut de designers et refusent d’être simplement spectateurs de ce système dont ils ne contrôlent pas les règles et dont ils ne veulent pas être responsables. C’est pourquoi, à chacune de leur production ils essayent de dépasser l’aspect stylistique des objets pour se concentrer sur la définition de nouveaux processus qui répondent à ces nouveaux défis. Séduits par cette démarche, non dénuée de sens et d’intérêt, marques et éditeurs, allant du luxe à la grande consommation, (Baccarat, LaCie, Oberflex, Bernardaud, Centre Pompidou, La Corbeille, 3M, Grey Goose…) font depuis appel aux 5.5 designers pour la conception de leurs produits jusqu’à l’aménagement de leurs espaces. Des collaborations qui donnent naissance à de véritables histoires et ce, toujours avec humour et simplicité.

Vincent Baranger (né le 28/05/1980 à La Roche-sur-Yon)
Bac Arts Appliqués à Montaigu, Licence d’Arts Appliqués, ENS Cachan arts appliqués, DSAA design produit à l’ENSAAMA Paris

Jean-Sébastien Blanc (né le 21/10/1980 à Nîmes)
MANAA à Nîmes, BTS et DSAA design produit à l’ENSAAMA Paris, DEA CPI à L’ENSAM Paris

Anthony Lebossé (né le 14/01/1981 à Caen)
Bac Arts Appliqués à Caen, BTS design produit à La Souterraine, DSAA design produit à l’ENSAAMA Paris

Claire Renard (née le 12/11/1980 à Poissy)
MANAA, BTS et DSAA design produit à l’ENSAAMA Paris, DEA CPI à l’ENSAM Paris

accès

Université Paris 8 – Bâtiment A
département Arts Plastiques
2 rue de la Liberté, 93 Saint-Denis
métro Saint-Denis – Université
maps Google